Le ministre des Affaires sociales se rend au siège social de la CNAM

0

Tunisie Tribune (ministre des Affaires sociales) – Le ministre des Affaires sociales, Malek Ezzahi, a appelé à l’achèvement de la distribution des cartes de soins électroniques “Labes” et à leur généralisation à tous les assurés sociaux afin qu’elles puissent être utilisées dans tous les établissements de santé et auprès des prestataires de soins.

Lors d’une visite de travail qu’il a effectuée, mercredi 11 janvier 2023, au siège de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), le ministre a souligné la nécessité de garantir aux assurés sociaux le droit aux soins sans exception et de faciliter leur accès à l’information de manière simplifiée, lit-on dans un communiqué du ministère.

La présidente directrice générale de la CNAM, Leila Aribi Naija, a, à cette occasion, présenté le projet de la nouvelle plateforme numérique “E-CNAM”, qui permet à l’assuré social et aux prestataires de soins de santé de suivre toutes les étapes relatives à l’examen de leurs dossiers.

Elle a également donné un aperçu de la carte “Labes”, opérationnelle dans certains établissements de santé.

Par ailleurs, elle assuré qu’il n’y a pas de crise entre la CNAM et ses affiliés et que le droit à la santé et à l’obtention de cartes de soins est garanti par la Constitution tunisienne.

La visite a permis au ministre, qui était accompagné du directeur général de la sécurité sociale, Nader Ajabi, de prendre connaissance des conditions de travail à la CNAM et des préoccupations des employés.

A rappeler que le département de la protection sociale et du secteur non structuré relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a appelé, le 10 courant, la CNAM et l’autorité de tutelle à ordonner le renouvellement immédiat et inconditionnel des cartes de soins des assurés sociaux et la prolongation de leur validité.

Il a fait savoir que de nombreux assurés sociaux ont été surpris, le 1er janvier 2023, par le refus de la CNAM de renouveler leurs cartes de soins pour dépassement de plafond, exigeant le paiement de leurs redevances à la caisse.

La CNAM a tenu à préciser qu’aucun affilié n’a été privé du renouvellement de sa carte de soins même en cas de plafond dépassé. Elle a informé les assurés souhaitant renouveler la validité de leurs cartes, des redevances qu’ils doivent à la caisse et qu’elle leur accorde des facilités de paiement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here