La Tunisie plaide pour un surcroit de coopération, lors du Sommet G7

0

Tunisie-Tribune (Sommet G7)- La situation dans la région méditerranéenne et les défis politiques, sécuritaires et économiques auxquels sont confrontés ses peuples, commandent un surcroît de coopération, a plaidé le chef du gouvernement, Ahmed Hachani, lors d’une séance consacrée ce vendredi à « l’Afrique et la Méditerranée » organisée en marge du sommet du G7 en Italie.

Une telle action multilatérale permettra d’identifier les solutions appropriées aux problèmes de la région et d’exploiter ainsi l’énorme potentiel dont elle dispose au service des aspirations et des attentes des peuples de la Méditerranée, a-t-il dit.

Cité dans un communiqué de la présidence du gouvernement, Hachani a tenu à souligner que ce sommet se tient à l’heure où la région méditerranéenne est en proie à une « escalade tragique » dans les territoires palestiniens occupés.

Il a affirmé que le silence assourdissant face au déchaînement de la violence et au génocid qui se profile au vu et au su de tout le monde est un acte vivement condamnable pouvant être assimilé à un « crime pur et dur ».

Il a rappelé, dans ce contexte, la position de principe de la Tunisie à propos de la question palestinienne. Position selon laquelle notre pays n’a de cesse de réitérer son soutien inconditionnel au droit du peuple palestinien à établir son Etat indépendant avec pour capitale la ville sainte d’Al Qods.

Hachani a par ailleurs ajouté que la Tunisie est profondément persuadée que l’avenir commun de la région méditerranéenne et africaine commande impérativement d’intensifier également la coopération afin de trouver des solutions aux défis énergétiques, climatiques et sécuritaires.

A ce titre, il a affirmé que « la transition énergétique » constitue un des défis majeurs auxquels font face les pays de la région, plaidant à ce titre en faveur des « solutions énergétiques propres et renouvelables » permettant d’aider les pays à surmonter les retombées du changement climatique.

Evoquant les défis sécuritaires auxquels la région est confrontée, le chef du gouvernement a appelé à élaborer une « démarche méthodologique internationale » permettant de conjurer la menace terroriste et le spectre de la criminalité transnationale à travers une vision qui s’attaque aux sources de ce phénomène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici