Home / ACTUS / A LA UNE / CONECT International : La relance des relations économiques avec les pays du Moyen Orient à l’ordre du jour

CONECT International : La relance des relations économiques avec les pays du Moyen Orient à l’ordre du jour

CONECT International – Avec un souffle d’une structure jeune et dynamique, et dans le cadre de l’accompagnement de Monsieur Habib ESSID, le Chef du Gouvernement Tunisien dans sa participation aux Hautes Commissions Mixtes au Moyen Orient, la CONECT International participe ces jours efficacement et conjointement avec le CEPEX, les représentations diplomatiques et les opérateurs économiques de la place, aux visites officielles de la Tunisie en Jordanie, au Qatar et au Koweït, et ce, à l’occasion de la tenue des Journées de Partenariat Tuniso-Jordanienne le 07 décembre 2015 à Amman, Tuniso-Qatarie le 08 décembre 2015 à Doha et Tuniso-Koweitienne le 10 décembre 2015 au Koweït.

Présidée par Madame Monia ESSAIDI, Porte Parole Trésorière de CONECT et chargée de CONECT International, une délégation importante et représentative de plusieurs secteurs d’activités à savoir : le textile, l’agroalimentaire, le BTP, l’industrie électrique, l’impression numérique, le consulting, la Promotion Immobilière Industrielle, les Sociétés de Parc d’Activités Economiques, le Commerce International, le Marbre,… constituera la pierre angulaire du renforcement de la coopération et des échanges aussi bien au niveau économique qu’au niveau investissement.

La première escale étant en Jordanie, la délégation de CONECT International a bénéficié amplement du soutien de l’Ambassade de Tunisie et du bureau du CEPEX à Amman et a pu nouer ainsi des relations avancées avec la Chambre de Commerce de Amman, l’Association des Hommes d’Affaires Jordaniens (JBA) et l’Association d’Affaire Jordano-Européenne (JEBA), chose qui a été traduite par la signature de conventions de partenariat et l’éventuelle création d’un Conseil d’Affaires Tuniso-Jordanien.

Les premières discussions ont porté sur divers secteurs comme l’huile d’olive, le tourisme, la santé et l’éducation. En outre, avec 25,3% de croissance des échanges entre les deux pays durant les neuf premiers mois de l’année 2015 (52,5 Millions de Dinars d’échange commercial), le cadre légal économique entre les deux pays qui date dès l’année 1998 et qui s’est développé en 2007 avec la convention d’Agadir, une convention qui nécessite une révision surtout pour l’ajout de Palestine et du Liban à la zone de libre échange arabo-méditerranéenne, permet beaucoup plus d’échanges notamment avec les opportunités présentes dans le secteur agroalimentaire, matériaux de construction, pièces de rechange automobile, matériaux électriques, …

La Jordanie est un pays qui avance à pas sûrs avec une économie ouverte, comparée à la Tunisie dans la limite de ses ressources naturelles, mais en revanche c’est un pays qui se procure des ressources humaines de grande productivité. En outre, le taux d’imposition sur les sociétés est seulement de 12% avec une exonération d’imposition sur l’export et les nouveaux investisseurs (pendant 5 ans). Avec un climat d’affaires pareil, la Jordanie a attiré d’importants investisseurs irakiens, syriens, yéménites, égyptiens …

La deuxième escale a été au Qatar, avec une convention de coopération économique et commerciale qui date de l’année 1975 entre les deux pays. A rappeler que le Qatar représente à la fois le quatrième client et fournisseur de la Tunisie parmi les Pays du Golfe.

La dernière escale sera au Koweït, avec une convention de coopération économique et commerciale qui date de l’année 1988 entre les deux pays. Le Koweït est le huitième client et le cinquième fournisseur de la Tunisie au niveau du marché des Pays du Golfe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *