La BAD et d’autres partenaires engagent un milliard de dollars pour le transfert des risques liés aux investisseurs ou Room2Run

0

Tunisie-Tribune ( BAD ) –  La Banque africaine de développement (BAD), la Commission européenne, Mariner Investment Group, LLC (Mariner), Africa50 et Mizuho International plc ont récemment annoncé la réalisation de Room2Run, une titrisation synthétique d’un milliard de dollars américains correspondant à un portefeuille de risque de crédit panafricain bonifié, a fait savoir la BAD.

Room2Run constitue le tout premier portefeuille de titrisation synthétique réalisé entre une banque multilatérale de développement et des investisseurs du secteur privé. Il lance le recours à l’opération de titrisation et de transfert de risque de crédit sur le segment jusque-là inexploré des marchés financiers.

Cette transaction fait suite, explique la BAD, au plan d’action du G20 pour l’optimisation des bilans des banques multilatérales de développement. Selon la même source Room2Run est “l’un des investissements au plus fort impact jamais réalisé, sachant que les capitaux libérés seront réinvestis dans un prêt africain pour de nouvelles infrastructures”.

Une titrisation synthétique est une opération de titrisation pour laquelle les actifs sur lesquels sont normalement basés les flux des valeurs mobilières adossées (asset-backed security) ne sont pas vendus.

Il s’agit d’une opération financière n’impliquant aucun transfert légal de titre, mais uniquement la vente du risque de crédit lié à ces actifs par le biais de dérivés de crédit, tels que des contrats d’échange sur risque de crédit (CLO). Il n’y a donc pas de vente d’actifs, mais un transfert des risques liés à un ou à plusieurs investisseurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here