Tunisie (présidentielle) : premières observations de l’ATIDE relatives au scrutin à l’étranger

0

Tunisie (présidentielle) – L’Association Tunisienne pour l’Intégrité et la Démocratie des Élections ‘‘ATIDE’’ a mobilisé son équipe d’observateurs pour l’observation du 2ème Tour de l’élection présidentielle à l’étranger. 660 observateurs bénévoles, formés et accrédités, ont été ainsi affectés sur 6 circonscriptions à l’étranger dans 33 villes de 17 pays.

Les observateurs ATIDE à l’étranger ont en effet suivi toutes les étapes du premier jour du scrutin depuis l’ouverture des bureaux de vote jusqu’à leur fermeture et ont relevé les points positifs suivants :

– La majorité des Bureaux de vote à l’étranger ont ététéléchargement (1) prêts, sur tous les plans, pour accueillir les électeurs, sauf à Boston (États-Unis d’Amérique) où l’urne a été placée après 6 heures de retard ;
– La quasi-totalité des membres des bureaux de vote portent leur badge distinctif ;
– Ouverture de la majorité des bureaux de vote aux horaires prévus.

Par ailleurs, l’ATIDE a enregistré plusieurs points négatifs, lors de ce premier jour dont nous citons :

  • – Défaut d’affichage des listes électorales dans la plupart des centres électoraux (Genève, Dubai, Avignon, Dakar, Montréal, Muscat) ;
  • – Faible taux de participation sauf à Pantin (France 1) où les observateurs ATIDE ont noté un taux équivalent à 42% dans 9 bureaux de vote, alors qu’à Lyon, ce taux n’a pas dépassé les 3% dans la plupart des bureaux.
  • – Dans les pays arabes, ce taux a été estimé à 15% à Muscat, 18% à Dubai et 5% au Caire. Ces taux sont légèrement inférieurs à ceux enregistrés au 1er Tour, alors que le vendredi est un jour de vacances ;
  • – Utilisation du téléphone portable dans l’isoloir (Amiens, Pantin et Suisse). A Pantin, un électeur a même déchiré son bulletin de vote et agressé verbalement le Président du Bureau de vote, après que ce dernier lui ait reproché l’usage de son téléphone pour photographier son bulletin de vote ;
  • – Aménagement d’un Bureau de vote à Genève en deux salles. Ce qui a rendu difficile le suivi de l’opération électorale par les membres du Bureau de vote ;
    – Accomplissement d’un acte de vote, par la présentation d’une pièce d’identité étrangère à Abu Dhabi ;
  • – Non-respect du silence électoral à Lausanne. Des imprimés ont, en effet, été distribués dans les environs du Centre de vote ;
  • – Le nombre de bulletins de vote est inférieur au nombre d’électeurs inscrits (New York) ;
  • – Non-exposition de l’urne vide devant les observateurs avant le déclenchement de l’opération électorale, au Bureau n°3 à Paris 16.

ATIDE - Tunisie-TribuneLes observations d’ATIDE au deuxième jour du scrutin à l’étranger

Les observateurs ATIDE à l’étranger continuent à suivre le scrutin depuis l’ouverture des bureaux de vote jusqu’à leur fermeture et ont relevé pendant le deuxième jour les observations suivantes :

  • – Le problème du non affichage de listes persiste encore dans la plupart des bureaux et centres de vote de l’étranger.
  • – Pas de vérification de l’identité pour quelques électeurs (Centre 1 d’ Aubervilliers).

Persistance de problèmes liés à l’enregistrement :

  • – Personnes qui ne trouvent pas leurs noms dans le registre électoral (Munich, Cannes, Le Caire, Muscat, Vénissieux, Nice…),
  • – Personnes qui ont voté au 1er tour qui ne se retrouvent pas inscrites sur la plate-forme de l’ISIE alors qu’ils existent sur la liste d’émargement (Pantin)
  • – Présence de doublons (Montréal, Paris, Zurich, Maison-Alfort, Neuchâtel).

Réserve à l’encontre de l’un des membres d’un bureau de vote (Paris) :

Une plainte a été déposée contre lui au 1er tour pour non neutralité et influence d’électeurs . (Pantin).

Autres observations :

  • – L’encre disparaît facilement. Entre le 1er et le 2ème jour, l’encre est difficilement visible sur les doigts des personnes ayant votées (Lyon).
  • – Des délégués de candidats munis des anciens badges des législatives ont été autorisés à observer (Montréal).
  • – Des Badges sans photo ont été utilisés par des délégués de candidats à Muscat (Oman).
  • – Non tamponnage des bulletins de vote lors de leur remise à l’électeur (Montréal).
  • – Influence de la part des membres du bureau de vote envers les électeurs (Montréal, Pantin).
  • – Influence des électeurs devant le bureau de vote (Nice, Lausanne).
  • – Violation du silence électoral avec présence d’autocollants devant le centre de vote (Toulouse)
  • – Non concordance entre le nombre des bulletins de vote et les nombres de votants (Lausanne).
  • – Non comptage des bulletins de vote et des signatures (Pantin).
  • – L’urne a été sortie du bureau de vote pour faire voter une personne handicapée (bureau 4 – Pantin)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here