Comme prévu, l’ARP désavoue le gouvernement Essid et lui retire sa confiance (premiers décryptages)

0

Tunisie-Tribune (vote de confiance au gouvernement Essid) – après une journée marathon à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), dans le cadre d’une séance plénière extraordinaire tenue, ce samedi 30 juillet 2016, les 191 députés présents (sur les 217), ont décidé, comme cela était pressenti, de ne pas accorder majoritairement leur vote confiance au gouvernement de Habib Essid.

En effet, L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a retiré sa confiance au gouvernement Essid selon le décompte suivant :

  • 118 voix contre,
  • 3 voix pour le renouvellement de la confiance
  • 27 abstentions,

Le gouvernement est considéré désormais comme démissionnaire et sera chargé momentanément des affaires courantes.

Parmi les premières observations à relever, notons :

  • la virulence des propos de certains députés à l’encontre d’Habib Essid. Est-ce que la présence des caméras qui transmettaient en direct avec une présence accrue de 350 journalistes étrangers et tunisiens, qui serait le facteur stimulant de cette agressivité ?
  • Une question reste en suspens, mais qui verra sa réponse dans les jours qui viennent : pourquoi Habib Essid est venu demander un vote de confiance aux députés de l’ARP, alors qu’il était persuadé qu’il ne pouvait pas (mathématiquement parlant) obtenir un résultat en sa faveur ?
  • Selon sa déclaration, il a adopté cette attitude chevaleresque pour mettre en avant les avancées démocratiques du pays.
  • Est-ce que Habib Essid voulait bénéficier d’une tribune d’envergure pour défendre son bilan et peaufiner sa sortie selon une stature d’homme d’État ?
  • Certains disent qu’il a été conseillé (pour ne pas dire manipulé) par une frange d’hommes politiques qui a des visées particulières.
  • Notons aussi que les élus du Front Populaire qui, s'estimant "non concernés par ce vote", ont réagi conformément à ce qu’ils avaient annoncé.
  • De leurs côtés, les élus du Bloc social démocrate avaient , eux aussi, décidé de boycotter le vote, mis à part les "rebels" Iyed Dahmani et Mehdi Ben Gharbia qui restent attachés à leur singularité en se distinguant selon leurs convictions et orientations propres du moment.

*Cliquer sur le lien suivant afin de consulter un article en étroite relation avec le sujet :

Tunisie (ARP) : Vote de confiance, pour ou contre la reconduction du gouvernement Habib Essid

- Tunisie-ARP-Vote-de-confiance-pour-ou-contre-la-reconduction-du-gouvernement-Habib-Essid

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here