Ouverture du procès de l’attentat de Sousse

0
  •  Aattentat de Sousse. C'était il y a presque deux ans, le 26 juin 2015. Un étudiant tunisien, Seifeddine Rezgui, avait surgi sur la plage de l'hôtel Imperial Marhaba et tiré sur les vacanciers à la Kalachnikov, faisant 38 morts, tous des touristes étrangers. L'attaque a été revendiquée par l'organisation Etat islamique.

Tunisie-Tribune (attentat de Sousse) – le procès de l’attentat de Sousse terroriste contre l’hôtel Imperial Marhaba à Sousse, dans lequel 38 touristes étrangers avaient péri le 26 juin 2015, s’est ouvert ce 26 mai 2017, avec une trentaine d’accusés.

L’audience a débuté dans une salle du tribunal placée sous haute sécurité, avec des policiers armés à l’entrée.

Ils sont 26 à comparaître ce vendredi matin devant le tribunal de première instance de Tunis ; 26 sur les 33 personnes poursuivies dans le cadre de l'attaque. Sept sont en effet en état de fuite.

Et parmi les prévenus : des policiers tunisiens. Au nombre de 6, ils sont accusés de « non-assistance à personne en danger ». L'enquête a démontré qu'ils avaient tardé à intervenir pour arrêter le tireur. Parmi les 38 victimes, 30 étaient Britanniques. Au Royaume-Uni, où une enquête a également été menée, le juge a qualifié la réaction des policiers tunisiens de « au mieux chaotique, au pire lâche ». Les avocats des familles de victimes britanniques devraient d’ailleurs être présents à Tunis pour l'ouverture du procès.

Outre les policiers, les 27 autres accusés, tous Tunisiens, doivent eux répondre de crime terroriste, homicide et complot contre la sûreté de l’État.

  • Près de deux ans après le drame, la Grande-Bretagne continue de déconseiller à ses ressortissants tout voyage « non essentiel » en Tunisie.

  • Les autorités tunisiennes, elles, souhaitent voir ces restrictions levées, alors que le pays espère cette année une reprise du tourisme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here