Rassemblement du personnel de l’ARP en protestation contre « la politisation de l’assemblée »

0

Tunisie-Tribune (ARP) – le personnel administratif de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a organisé, lundi 17 juillet 2017, un rassemblement devant le parlement alors que se déroulait une plénière consacrée à l’examen d’un certain nombre de projets de loi.

Parmi ces projets figurent, notamment, la proposition d’amender et de compléter le règlement intérieur approuvée, en juin dernier, par la Commission du règlement intérieur, de l’immunité et des lois parlementaires et électorales.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le secrétaire général du syndicat de base des agents de l’ARP, Abdelbasset Hasnaoui, a indiqué que le rassemblement intervient en protestation des agents et fonctionnaires du parlement contre la politisation de l’administration de l’ARP en adoptant des propositions d’amendement des articles 3 et 48 relatifs à la gestion administrative du parlement.

« Cette initiative vise à soumettre l’administration et le personnel au pouvoir politique du bureau de l’ARP », a-t-il estimé, précisant que celui-ci « exerce, actuellement, un pouvoir de contrôle qui se transformera en vertu de ces amendements en un pouvoir de décision ».

Selon le secrétaire général, l’ingérence du bureau de l’ARP dans les nominations, promotions et la situation administrative des agents est contraire aux dispositions de l’article 15 de la Constitution. Ce dernier stipule que l’administration publique est au service du citoyen et de l’intérêt général. Son organisation et son fonctionnement sont soumis aux principes de neutralité, d’égalité et de continuité du service public, conformément aux règles de transparence, d’intégrité, d’efficacité et de redevabilité.

Selon Hasnaoui, cette ingérence va « politiser l’administration et l’instrumentaliser à des fins partisanes ».

De son côté, l’élu du mouvement Nidaa Tounes, Lotfi Nabli, a souligné que plusieurs députés comptent faire annuler ces « amendements inconstitutionnels, n’ayant aucune référence logique, et portant atteinte à l’indépendance du service public ».

La Commission du règlement intérieur, de l’immunité et des lois parlementaires et électorales avait approuvé, le 15 juin dernier, la version définitive des propositions d’amendement amendant et complétant le règlement intérieur de l’ARP. Ces amendements devraient entrer en vigueur à l’ouverture de la session parlementaire ordinaire 2017-2018.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here