Crise du ciment blanc : c’est le consommateur qui payera la facture, s’indigne l’OTIC !

0

Tunisie-Tribune (OTIC) – L’Organisation tunisienne pour informer le consommateur (OTIC) a averti, lundi dans un communiqué, que « l’arrêt de la production dans la société tuniso-andalouse de ciment blanc (SOTACIB) de Feriana, depuis le 26 décembre 2017, a causé l’arrêt de l’approvisionnement des secteurs utilisant le ciment blanc comme matière première, à l’instar de la promotion immobilière, des usines de fabrication du carrelage, de la céramique… ».

L’OTIC a considéré que cette situation pourrait alimenter la spéculation et partant menacer le pouvoir d’achat de la classe moyenne et des catégories vulnérables. Elle a appelé l’UTICA et l’UGTT, à assumer leur responsabilité afin de trouver les solutions à même de permettre la reprise de la production au sein de la société.

L’organisation a par ailleurs, estimé que l’importation du ciment blanc conduira au renchérissement des coûts de production de la céramique et partant, des prix à la consommation, les produits importés étant trois fois plus chers que les produits locaux.

Il est à noter que la Société tuniso-andalouse de ciment blanc avait annoncé, le 5 Janvier 2018, la fermeture de l’usine, à partir du 19 Janvier 2018, pour une période de six mois. La société a justifié cette fermeture par la détérioration du climat social à cause de l’intervention du syndicat dans la gestion de la société et des revendications non conformes au travail syndical.

La direction de l’usine a également, expliqué sa décision, par l’entrée des employés en grève illégale, depuis le 26 décembre 2017, ce qui a entravé le fonctionnement de l’usine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here