Un avion d’Aeromexico s’écrase au décollage, au moins 80 blessés. Aucun décès n’est à déplorer

0

Tunisie-Tribune (Un avion d’Aeromexico s’écrase au décollage) – Quelques minutes après le décollage, un avion de la compagnie Aeromexico s’est écrasé dans le nord du Mexique. Premier bilan, au moins 80 blessés et heureusement, aucun décès n’est à déplorer.

En effet, un Embraer 190 de la compagnie Aeromexico s’est écrasé mardi 31 juillet, au décollage dans le Durango, Etat du nord du Mexique. Les autorités locales ont fait état de 80 blessés mais pas de mort. Le vol 2431 assurait la liaison entre la ville de Durango et la capitale Mexico, a précisé la compagnie sur son compte Twitter.

Un avion d’Aeromexico s’écrase dans le Durango

Le gouverneur de l’Etat, José Rosas Aispuro, a rapporté que des témoins avaient entendu une explosion avant que l’avion tombe brutalement alors qu’il venait de décoller. Le biréacteur avait embarqué 97 passagers et 4 membres d’équipage, a précisé le ministre des transports.

Selon un correspondant de l’Agence France-Presse, présent sur les lieux, certains passagers ont quitté à pied l’appareil enveloppé dans un nuage de fumée. Les premières images diffusées sur les réseaux sociaux et dans les médias montraient l’avion au sol, dont la carlingue toujours entière est partiellement consumée par un incendie.

D’après le porte-parole de la protection civile locale, Alejandro Cardoza, il y a quelques « lésions sérieuses » chez certains des passagers du vol, mais la majorité des blessures sont « très légères ». Quarante-neuf personnes seraient hospitalisées, selon les autorités. D’autres ont pu rentrer chez elles.

Une forte averse de grêle serait, a priori,  la cause

L’avion aurait été pris dans une forte averse de grêle au moment du décollage et aurait tenté d’effectuer un atterrissage forcé, selon M. Cardoza. « Le feu s’est déclaré après l’atterrissage forcé qu’ont effectué les pilotes, mais heureusement il n’y a apparemment pas de personnes avec des brûlures. » Une image prise à l’aide d’un drone et obtenue par l’Agence France-Presse (AFP) montre l’appareil immobilisé dans un champ en bout de piste.

« C’est là qu’on est tombé »

« On était sur la piste quand la visibilité s’est obscurcie, a raconté à l’AFP Jacqueline Flores, 47 ans, qui voyageait avec sa fille de 16 ans. L’avion a décollé, puis j’ai senti qu’il commençait à s’incliner et c’est là qu’on est tombé. ».

« Je crois qu’on est retombé sur la piste car c’était une surface en dur, puis on a dérapé sur de la terre jusqu’à ce que ça s’arrête. Les bagages tombaient dans le couloir (…) J’ai commencé à sentir de la fumée », a poursuivi cette femme, venue passer des vacances à Durango d’où elle est originaire, avant de retourner à Bogotá, en Colombie.

« J’ai immédiatement enlevé ma ceinture et j’ai vu des flammes, il fallait sauter. Il y avait un trou juste à côté de nous (…), l’avion s’était brisé, j’ai dit à ma fille il faut qu’on saute par ici et on a sauté. »

Selon le gouverneur, les passagers se sont entraidés pour évacuer rapidement l’appareil à travers les ouvertures dans la carlingue provoquée par l’accident. Certains auraient souffert de crises de nerf.

Aeromexico est l’une des principales compagnies mexicaines, membre fondateur de SkyTeam, au côté d’Air France. En juillet 1981, un de ses vols s’était écrasé à l’atterrissage à Chihuahua, dans le nord du pays, pour cause de mauvais temps, faisant 32 morts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here