Women Economic Forum (Amsterdam) : le Prix exceptionnel « Women of Excellence » décerné à Imen Bahroun Ben Mrad (Tunisie)

0

Tunisie-Tribune (Imen Bahroun Ben Mrad, Woman of Excellence) – De distinction en distinction, Imen Bahroun Ben Mrad, journaliste tunisienne de renom, ancienne Directrice générale de la Télévision Tunisienne et qui dirige actuellement l’agence de communication iBcomProd, vient une fois de plus de s’illustrer à Amsterdam, en recevant le prix « Exceptionnel Women Of Excellence » de la part du Women Economic Forum (WEF).

En effet, c’est à l’occasion de la journée internationale de la Femme, que, ce vendredi 8 mars 2019, Imen Bahroun vient de se voir attribué à Amsterdam, le prix « Exceptionnel Women Of Excellence » par le Women Economic Forum.

Le jury a choisi et honoré Imen Bahroun Ben Mrad, pour l’ensemble de sa carrière journalistique, ainsi que pour le fait qu’elle a été la première femme dans le monde arabe et en Afrique, à diriger une télévision publique.

Cette distinction mondiale, à un Événement qui a vu la participation de 200 femmes issus de 30 pays de par le monde, arrive à seulement un mois après sa distinction à la 6ème rencontre annuelle des Femmes dirigeantes des Médias Européens qui s’était tenue à Paris 

  • Nous reprenons ci-après, dans son intégralité, l’Allocution prononcée, pour l’occasion, par Madame Imen Bahroun Ben Mrad :

Imen Bahroun Ben Mrad : « Une grande fierté que de couronner mon parcours en représentant au WEF, la Tunisie et le monde arabe » 

Imen Bahroun Ben Mrad : « Je tiens tout d’abord à remercier les organisateurs du WEF (Women Economic forum) de m’avoir choisi pour participer à cette session abritée par les pays bas, un pays aussi beau et aussi exceptionnel.

Je les remercie de m’avoir qualifié à recevoir ce prix, une estime profonde à Dr. Harbeen Arora, Founder, BIOAYURVEDA 

Un grand remerciement également à Son Excellence monsieur l’ambassadeur de Tunisie à La Haye, Elyes Ghariani de m’avoir honoré de sa présence

 Cette réunion économique mondiale des femmes, qui coïncide avec la journée mondiale de la femme, constitue une occasion précieuse d’établir des partenariats et d’échanger des expériences entre femmes du monde entier.

Je participe aujourd’hui au WEF pour représenter la Tunisie et le monde arabe à cette importante réunion …et de couronner mon parcours par un prix que je considère important dans ma carrière de plus de vingt-cinq ans.

Mise en avant de l’image positive de la femme tunisienne qui milite pour son pays tout en assurant la construction d’une famille équilibrée et prospère

 J’ai essayé tout au long de mes années de travail dans le domaine du journalisme et des médias, de contribuer à donner une image positive de la femme en Tunisie, cette femme qui a contribué avant même l’indépendance, à la libération du pays par le biais des mouvements de lutte et de libération dirigés par des femmes tunisiennes, un rôle crucial joué par des femmes qui s’ajoutait à son rôle principal de construire une famille équilibrée et prospère.

J’ai entamé ma carrière de journaliste depuis l’année 1991 dans différents médias de presse écrite et audiovisuelle, des années durant lesquels j’ai réussi à m’imposer comme un nom qui se distinguait dans le secteur, par le biais des émissions radiophoniques et télévisées et mes articles dans la presse écrite.

En 2012, j’ai été honorée en tant que première femme arabe et africaine à diriger une institution publique dans le secteur des médias en Tunisie, une responsabilité que j’estime être l’une des missions les plus importantes que j’ai pu accomplir au cours de ma carrière professionnelle qui a débuté en 1990.

 La télévision tunisienne qui vient de célébrer plus qu’un demi-siècle de réalisations et d’ambition, est fermement établie comme l’une des plus importantes institutions souveraines de l’État et comme la plus importante institution médiatique publique, elle est, et elle restera la soupape de sécurité pour informer le citoyen et les institutions qui contribuent à la construction de l’État.

Il est impératif de réussir la transition des médias gouvernementaux vers des médias publics indépendants 

 J’ai eu, durant les années au cours desquelles je dirigeais la télévision tunisienne (avec ses différentes chaînes), la responsabilité de réussir la transition des médias gouvernementaux vers un média public indépendant de toutes les parties.

Une mission qui j’estime aujourd’hui accomplie à un degré satisfaisant mais il restera beaucoup de choses à faire dans un pays qui est dans une phase de reconstruction après la révolution de 2011.

Aujourd’hui et après avoir quitté la télévision tunisienne j’ai monté mon nouveau projet, une boite de communication au sein de laquelle je suis secondée par des jeunes particulièrement talentueux et c’est ainsi que je poursuis inlassablement ma carrière. »

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here