Audi Q4 e-tron : concept à Genève, réalité en 2021

0

Tunisie-Tribune ( Audi Q4 e-tron ) –  Avec pas moins de quatre plateformes électriques différentes, Audi veut couvrir tous les segments et vendre une voiture neuve sur trois ainsi en 2025.

Depuis le dieselgate, on peut dire qu’Audi a mis les doigts dans la prise et, vu le nombre de nouveautés annoncées, joue d’un effet de balancier qui paraîtra à certains excessif. Le poids de la faute implique-t-il une conversion aussi massive ? L’avenir le dira, mais les e-tron –un vocable malheureux pour les oreilles françaises – doivent signifier chez Audi tous les véhicules ayant recours à la traction électrique. Le stand de Genève est occupé entièrement par des véhicules partiellement ou totalement convertis à l’électrique.

Bram Schot, président du conseil d’administration, a déclaré: « Nous nous sommes fixé un objectif : en 2025, un véhicule Audi neuf sur trois sera électrifié. Parce que nous poursuivons une vision claire, nous nous engageons vers une mobilité sans émissions. » Vœu louable et qui prend corps à la fois avec quatre versions hybrides rechargeables des Audi A6, A7, A8 et Q5 et quatre tout électriques dont la première d’entre elles, l’Audi e-tron, a déjà été essayée dans ces colonnes.

L’Audi e-tron GT Concept a été dévoilée en 2018 et sera disponible en 2020

Suivront plus tard dans l’année l’Audi e-tron Sportback, dans quelques semaines en Chine l’Audi Q2 L e-tron (non distribuée en Europe), puis en 2020 l’Audi e-tron GTqui est la version coupé 4 portes de la berline e-tron et ensuite l’Audi Q4 e-tron qui tient la vedette aujourd’hui.

Il faudra l’attendre fin d’année prochaine alors que son principal rival, le SUV Tesla Y, sera disponible dans quelques semaines d’après ce qu’a affirmé Elon Musk ce week-end. Et il promet un prix compétitif… aux États-Unis, ce qui ne sera probablement pas le cas de l’Audi.

Celle-ci est prometteuse même si elle dissimule ses fonctions motrices derrière une large et fausse calandre, accessoire dont peuvent se passer les véhicules électriques. Basée sur la plateforme MEB du groupe, c’est une compacte musculeuse dont on espère qu’elle gardera ses phares effilés en damiers. De même, le bandeau lumineux à l’arrière revient à la mode et élargit visuellement une poupe massive.

Dédié aux quatre roues motrices, le Q4 e-tron peut compter sur deux moteurs cumulant une puissance de 225 kW soit l’équivalent de 305 ch. Avec une batterie de 82 kWh, cela promet selon la norme réaliste WLTP une autonomie de 450 kilomètres avant de devoir recharger. Côté performances, la vitesse est limitée à 180 km/h, mais le 0 à 100 km/h en 6,3 secondes est excellent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here