L’AMT exhorte le procureur général à poursuivre les investigations concernant les faits survenus au Tribunal de Tunis

0

Tunisie-Tribune (faits survenus au tribunal de Tunis) – Le président de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT), Anis Hmaidi, a exhorté le procureur général près la Cour d’appel à poursuivre les investigations concernant les faits survenus jeudi 19 septembre au Tribunal de première instance de Tunis 1.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi par l’AMT pour clarifier son point de vue sur lesdits faits, Hmaidi a indiqué que les magistrats poursuivront leur grève entamée vendredi 20 septembre et ce, jusqu’à la fin de cette semaine.

Le président de l’AMT a appelé les structures représentant les avocats à prendre les mesures nécessaires contre certains avocats dont ceux parmi les membres du collectif de défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.

« Les membres du collectif de défense ont occupé littéralement le bureau du procureur de la République jeudi dernier pendant des heures », a fait observer Hmaidi.

Et d’ajouter, « Certains avocats du collectif de défense dans ce qui est connu comme étant -l’appareil secret d’Ennahdha- ont fait irruption dans le bureau du procureur de la République, l’ont occupé et ont refusé de le quitter. Ils ont également insulté et diffamé ledit procureur ce qui constitue une agression verbale et morale contre sa personne et une menace pour son intégrité physique ».

Il a indiqué, dans ce sens, que le procureur général, le bâtonnier des avocats et le président de la section des avocats de Tunis ont contacté les avocats en sit-in dans le bureau du procureur de la République, sauf que ces contacts n’ont pas abouti, ce qui explique, selon lui, l’intervention des forces de l’ordre pour mettre fin au sit-in.
Hmaidi a estimé que les magistrats subissent des pressions de toute part, sans compter que certains avocats veulent maintenir la pression sur la justice, ce qui risque de nuire à l’indépendance de la justice.

« Les accusations concernant le parti pris des magistrats ou de l’AMT en faveur de parties politiques est sans fondement », a-t-il souligné.

Concernant l’affaire dite de -l’appareil secret du mouvement Ennahdha-, Hmaidi a indiqué que l’AMT avait appelé le procureur de la République de s’en charger, et ce depuis la révélation de l’affaire.

« Le collectif de défense des martyrs Belaid et Brahmi qui accuse le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis d’atermoiement dans les investigations et le traitement de cette affaire, n’a pris contact ni avec le Conseil Supérieur de la Magistrature, ni avec l’AMT pour clarifier sa position », a souligné Hmaidi.

Le procureur général près le Tribunal de première instance de Tunis avait décidé d’ouvrir une information judiciaire contre un groupe d’avocats du collectif de défense de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.

Il s’agit des avocats suivants : Ridha Raddaoui, Imène Gzara, Koutheir Bouallègue, Abdenasser Laouini et Imène Béjaoui. C’est ce qu’a indiqué Me Imène Béjaoui, mardi soir, dans une déclaration à l’Agence TAP.

Rappelons que le collectif de défense des martyrs Belaid et Brahmi ont observé, jeudi dernier, un sit-in dans les locaux du Tribunal de première instance de Tunis. Ils demandent au ministère public d’examiner l’affaire dite de l’ »appareil secret » ou de la classer et accusent le parquet d’avoir violé le devoir de neutralité dans cette affaire et de mettre en péril le principe d’indépendance de la justice.

Le sit-in a été marqué par des échauffourées suite à l’intervention des forces de sécurité pour évacuer les lieux

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here