Alerte à la préfecture de police de Paris : 4 policiers tués dans une attaque au couteau, l’assaillant abattu

0

Tunisie-Tribune (Alerte à la préfecture de police de Paris) – Aux environs de 13 heures, ce jeudi 3 octobre, un individu a attaqué au couteau plusieurs policiers, dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris, un lieu emblématique de la capitale, situé sur l’île de la Cité, à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

L’agresseur a été neutralisé par un policier. Un appel à la vigilance a été diffusé par la police aux environs de 13 heures.

« Ça courait partout, ça pleurait partout », a témoigné à l’AFP Emery Siamandi, interprète présent à l’intérieur de la préfecture au moment de l’attaque.

« J’ai entendu un tir, j’ai compris que c’était à l’intérieur. Quelques instants après, j’ai vu des policières qui pleuraient. Elles étaient en panique. »

Peu avant 14 heures, un message d’alerte a été diffusé dans les haut-parleurs du palais de justice de Paris, situé en face de la préfecture. « Une agression s’est produite à la préfecture de police. La situation est maîtrisée. Le secteur de la Cité reste sous surveillance. »

Que sait-on des victimes ?

Selon l’AFP, quatre policiers sont morts dans l’attaque.

Que sait-on de l’assaillant ?

L’assaillant, abattu dans la cour de la préfecture, était employé à la préfecture de police de Paris. Il travaillait à la Direction du renseignement. L’agresseur travaillait au service informatique de la DRPP et souffrait d’un handicap.

« Selon les éléments que j’ai, on est dans un drame hiérarchique », avance auprès de France-Info Christophe Crépin, porte-parole du collectif France Police – Policiers en colère. Il avait, selon lui, des problèmes « avec sa cheffe de service », mais invite à attendre les résultats de l’enquête.

Selon le secrétaire Ile-de-France du syndicat Alliance Police nationale, Loïc Travers, cité par France-Info, l’agresseur « est un collègue administratif qui a 20 ans de maison ».

« Il a commencé les faits dans son bureau avant de se rendre dans d’autres endroits de la préfecture et à l’intérieur de la préfecture. »

Quelle est la situation sur place ?

La Préfecture de Police a été évacuée. Le périmètre autour de la préfecture de police, située dans le centre historique de la capitale, était bouclé et les secours étaient sur place, ont constaté des journalistes de l’AFP. Une dizaine de voitures de pompiers sont sur place.

Le procureur de la République de Paris, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, le Premier ministre Edouard Philippe et la maire de Paris Anne Hidalgo se sont rendus sur place. Le président Emmanuel Macron est également arrivé à la Préfecture de Police, « pour témoigner son soutien et sa solidarité à l’ensemble des personnels », indique l’Elysée.

La station Cité, sur la ligne 4 du métro parisien, a été fermée par mesure de sécurité, annonce la RATP sur son compte Twitter.

Quelle est la piste privilégiée ?

Les enquêteurs explorent notamment la piste d’un conflit personnel.

« Selon les éléments que j’ai, on est dans un drame hiérarchique », avance auprès de France-Info Christophe Crépin, porte-parole du collectif France Police – Policiers en colère. Il avait, selon lui, des problèmes « avec sa cheffe de service », mais invite à attendre les résultats de l’enquête.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here