L’avocat de Sami Fehri boycotte l’affaire et dénonce via un statut sur Facebook

0

Tunisie-Tribune (Sami Fehri) – L’avocat de Sami Fehri, Abdelaziz Essid, a écrit un statut sur son profil Facebook, dans lequel il a évoqué les détails de la perquisition effectuée dans le domicile du patron d’el-Hiwar Ettounsi, placé, le 5 novembre 2019, en détention préventive pour suspicion de blanchiment d’argent dans l’affaire Cactus Prod.

« Ils ont fouillé partout et ont saisi tous les ordinateurs et les téléphones-portables. Ils ont visionné toutes les photos et messages sur Messenger, Whatsapp et Instagram et ont consulté toutes les interviews et les passages coupés lors des montages des émissions ainsi que toutes ses affaires personnelles et professionnelles. » s’est indigné Essid poursuivant : « Et vous pouvez imaginer ce qu’on pourrait prouver dans les supports d’un homme qui travaille dans le domaine des médias depuis plus de 20 ans ! »

Il a expliqué qu’on a refusé de remettre les téléphones de la soeur de Sami fehri et de son épouse, Asma et même de laisser cette dernière supprimer quelques photos de famille argumentant que tout ceci était sous couvert de la loi et que tout pourrait servir les besoins de l’enquête.

« Je suis certain que s’il y avait un juge d’instruction supervisant l’enquête, il aurait sans doute empêché cette procédure », a-t-il lancé, avant d’annoncer qu’il avait décidé de boycotter les recherches en cours dans l’affaire.

« Ils ont effectué une descente dans son domicile sans aucune pitié et ont violé la vie privée des membres de sa famille afin de l’impliquer dans un maximum d’affaires et de dossiers. Pareil pour toutes les personnes qui étaient en relation avec lui. » continuant « Je ne défendrai plus ce dossier à moins qu’il soit transféré à un juge d’instruction car il le seul à garantir à un seuil minimum de respect pour la vie privée des citoyens loin des abus ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here