mercredi, août 12, 2020
Home ACTUS A LA UNE Les utilitaires électriques attendus en 2020 en France

Les utilitaires électriques attendus en 2020 en France

0

Tunisie-Tribune (utilitaires électriques) – Avec bien du retard, le marché des utilitaires électriques commence à se diversifier. Sept nouveaux modèles pointent le bout de leur pare-chocs avant pour 2020, dont 4 ont comme point commun de s’appuyer sur la même plateforme PSA. D’autres s’y ajouteront très certainement en cours de route, des concepts ayant déjà été présentés pour une future production à relativement court terme.

Peugeot e-Expert

Pour des autonomies WLTP respectives de 200 et 300 kilomètres, le Peugeot e-Expert embarquera, au choix, une batterie lithium-ion de 50 ou 75 kWh de capacité énergétique.

Ni les tarifs ni la date précise des premières livraisons n’ont été annoncés à ce jour. La seule information communiquée en la matière par le constructeur est une disponibilité dans le courant du second semestre 2020.

En 2021 devrait suivre une nouvelle génération de Partner qui devrait prendre le nom de e-Rifter.

Citroën Jumpy électrique

S’appuyant sur la même plateforme multi-énergie EMP2, le Citroën Jumpy électrique fait partie du programme d’électrification massive des modèles de véhicules au catalogue du groupe PSA.

Et c’est sans surprise que cet utilitaire compact (4,6 et 6,6 m3 de volume et 1.400 kg de charge utiles) sera proposé l’année prochaine avec le même choix de batteries.

La sortie des Peugeot e-208, Opel Corsa-e et DS3 Crossback E-Tense laisse supposer une reprise de leur moteur 100 kW et de la recharge rapides jusqu’à 100 kW via connecteur Combo CCS pour ce Jumpy électrique et ses 2 clones Peugeot et Opel.

Opel Vivaro-e

Derrière sa calandre ornée de l’éclair, L’Opel Vivaro-e reprendra les 2 versions du groupe motopropulseur des Peugeot e-Expert et Citroën Jumpy électrique.

Les professionnels intéressés par un fourgon compact branché PSA devront donc choisir en fonction de la meilleure proposition commerciale reçue, d’un penchant pour une marque, et/ou de la proximité des concessionnaires.

Les 3 modèles devraient sortir de la même usine française, celle de Hordain (59), spécialisée dans la production d’utilitaires légers. En 2018, PSA avait annoncé vouloir pour ses fourgons compacts électriques des loyers similaires à ceux des versions thermiques, dans le cas des offres de location.

Toyota Proace City

Devant prendre le train de la mobilité branchée en marche, Toyota a fait appel à PSA pour exploiter la plateforme EMP2 des Peugeot e-Expert, Citroën Jumpy électrique et Opel Vivaro-e.

Le Toyota Proace City est cependant du gabarit des Partner, Berlingo et Combo (3,3 et 4,4 m3 de volume utile). Comme eux, il sera d’ailleurs décliné en 2021 dans une version ludospace Proace City Verso 5 ou 7 places. Le petit utilitaire japonais devrait reprendre le moteur 100 kW des Peugeot e-208, Opel Corsa-e et DS3 Crossback E-Tense.

Et pour la recharge rapide : Combo CCS ou CHAdeMO ? Les constructeurs japonais préfèrent ce dernier standard développé chez eux. Mais la tendance mondiale est de préférer celui développé en Allemagne. Au niveau de la batterie, il est probable que seule la plus petite, celle de 50 kWh de capacité énergétique soit proposée pour cette taille d’utilitaire.

Mercedes eSprinter

Outre-Rhin, Volkswagen devrait lancer 1 ou 2 utilitaires électriques en 2020, sans certitudes. En revanche, Mercedes livrera prochainement les premiers exemplaires de son eSprinter dont la production a démarré il y a une quinzaine de jours (12 décembre 2019) dans l’usine de Düsseldorf.

D’un gabarit plus important que celui des utilitaires compacts présentés ci-dessus, il affiche des caractéristiques moins ambitieuses pour son groupe motopropulseur : un moteur d’une puissance de 85 kW (couple de 300 Nm) alimenté par un pack lithium-ion de 35 ou 55 kWh de capacité énergétique, au choix, autorisant une autonomie respective de 115 et 168 kilomètres.

Un peu chiche sans doute pour un fourgon 3,5 tonnes à toit surélevé, doté d’un volume disponible de 10,5 m3 et d’une charge utile de 891 ou 1.040 kilos (selon la batterie).

Fiat Ducato

Concurrent direct du Mercedes eSprinter, le Fiat Ducato électrique est mieux doté. D’où des autonomies de 220 et 360 kilomètres obtenues de 2 packs, au choix : 47 et 79 kWh. Ils alimenteront un moteur d’une puissance de 90 kW pour un couple de 280 Nm.

Plus apte à s’aventurer relativement loin de sa base, cet utilitaire électrique, déjà prévu pour être décliné en fourgon 10 ou 17 m3 avec une charge utile maximale de 1,9 tonnes, plateau, cellule frigorifique, et transport jusqu’à 9 personnes, accepte la recharge rapide via connecteur Combo CCS.

Il retrouverait 100 kilomètres d’autonomie en 30 minutes. Une recherche de polyvalence qui ne se retrouve qu’avec le Renault Master Z.E déjà commercialisé auprès des grands constructeurs.

Renault Master Z.E. Hydrogen

Dans le courant du premier semestre 2020, le Master Z.E sera proposé avec un prolongateur d’autonomie constitué d’une pile à combustible hydrogène. Déjà disponible sur le Kangoo Z.E., cette architecture apporte un substantiel gain d’autonomie sur le Master Z.E. Hydrogen. Le rayon d’action passe de 120 à 350 kilomètres selon le cycle mixte WLTP.

Placés sous la caisse, les 2 réservoirs préservent le volume de chargement qui s’étend de 10,8 à 20 m3 (selon version), et les possibilités de déclinaisons, notamment pour les châssis à aménager.

L’ajout de l’alimentation en hydrogène alourdi le grand utilitaire du Losange de 200 kilos, mais le rend davantage polyvalent, en particulier en permettant d’effectuer des tournées plus importantes.

Renault Kangoo Z.E.

Le Renault Kangoo devrait connaître d’importantes modifications en 2020, à commencer par le style. Une version hybride exploitant la technologie e-Tech des Clio et Mégane fera son apparition avec un bloc essence 4 cylindres associé à deux moteurs électriques alimentés par une batterie de 1,2 kWh.

Prévue pour un lancement fin 2020, la version électrique devrait gagner en autonomie et en vivacité grâce à une batterie de meilleure capacité énergétique et à un moteur plus puissant.

L’engin héritera-t-il des dernières et meilleures dotations de la Zoé, comme le moteur R110, le pack 52 kWh et la recharge rapide ? Nous le saurons dans les mois et semaines à venir.

Source : Oto News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here