Elyès Fakhfekh à cache-cache avec le FMI avec un endettement déraisonnable de 80% et des promesses non honorées par l’Etat qui risquent de ruiner tout futur accord

0
  • Selon Elyès Fakhfekh, la Tunisie n’a pas d’autre d’alternative que de traiter avec le FMI !
  • Si la date du 20 mars est dépassée sans la visite de la délégation du FMI, la Tunisie perdra beaucoup

Tunisie-Tribune (Elyès Fakhfekh à cache-cache avec le FMI) – Le chef du gouvernement,Elyès Fakhfekh estime qu’au niveau des prêts à se voir accorder, la Tunisie n’a plus le choix que de traiter avec le FMI. La situation est si difficile…

Dans une interview accordée au journal “Le Maghreb”, dimanche 08 mars 2020, Fakhfekh a expliqué sa décision par la responsabilité du gouvernement de garantir les salaires des employés et de remplir les obligations financières du pays.

Il a souligné que l’Etat est en discussion avec le FMI afin de contrôler certains points à la lumière de la pression du temps, révélant que si la date du 20 mars est dépassée sans la visite de la délégation du fonds, la Tunisie perdra beaucoup.

“Nous allons entamer un nouveau programme, mais nous défendrons dans nos négociations l’intérêt du pays, et nous n’accepterons pas de conditions qui ne prennent pas en compte cet intérêt”, a ajouté le chef du gouvernement.

Elyès Fakhfekh a estimé que la Tunisie avait atteint un niveau d’endettement déraisonnable, qui s’élève à environ 80%, soulignant que bon nombre des promesses faites par l’Etat tunisien n’ont pas été honorées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here