Réuni en urgence à Carthage, le Conseil de sécurité se penche sur l’épidémie du Coronavirus et l’attentat-suicide

0

Tunisie-Tribune (le Conseil de sécurité) – Le président de la République Kais Saied a présidé, lundi soir, la réunion du Conseil de sécurité nationale consacré au Coronavirus et à l’attentat suicide qui a eu lieu vendredi dernier dans la capitale.

Le président de la République a indiqué que l’apparition du Coronavirus a été accompagnée d’une série de mesures préventives. Il a rappelé dans ce sens la coordination établie avec l’Algérie lorsque des Tunisiens résidant dans la ville chinoise de Wuhan ont été rapatriés via ce pays frère et voisin.

Saied a évoqué, dans la foulée les nombreuses épidémies qu’a connues la Tunisie à traves l’histoire estimant que ce problème de santé revêt, aujourd’hui une dimension mondiale, eu égard au développement des moyens de transport.

Depuis deux semaines, des mesures préventives ont été prises en prévision de la propagation de la contamination, a-t-il affirmé ajoutant que d’autres mesures sont attendues dans les jours qui viennent en coordination avec divers départements ministériels et plusieurs pays.

Les solutions doivent être, nécessairement, collectives, a-t-il souligné. Il a appelé, dans ce sens, les Tunisiens à ne pas s’alarmer s’il est jugé nécessaire de durcir certaines mesures pour assurer la sécurité des citoyens.

Abordant l’attentat suicide survenu vendredi dernier à Tunis, le président de la République a salué les forces armées et les membres de la sécurité, tous corps confondus pour les efforts consentis au service de la patrie et auxquels un hommage sera rendu prochainement, a-t-il annoncé.

Kais Saied s’est dit confiant de la capacité des Tunisiennes et des Tunisiens à répondre à ceux qu’il qualifie de « virus » qui lèvent les armes contre l’Etat Tunisien.

Il a insisté sur la cohésion de l’Etat tunisien et de ses institutions, un Etat fort de ses appareils sécuritaires sécuritaire et militaire, a-t-il soutenu.
Le président de la République a salué la mémoire du martyr tombé dans l’attaque terroriste des Berges du Lac 2, le Lieutenant Tawfik Missaoui, affirmant que « le sang des martyrs ne sera pas vain ».

A ce sujet, Saied a rappelé l’importance de hâter la promulgation des lois nécessaires, mettant l’accent sur les initiatives législatives proposées par la présidence de la République dont la mise en place de la Fondation Fidaa pour la prise en charge des blessés et familles des martyrs des institutions sécuritaires et militaires. Il a rappelé aussi l’initiative relative à l’amendement de la loi antiterroriste pour englober les questions en rapport avec la loi sur l’Etat d’urgence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here