Kasserine : un médecin testé positif au Covid-19 et un médecin testé positif

0

Tunisie-Tribune (Covid-19) – La fédération générale de la santé a condamné, dans un communiqué publié ce mardi 31 mars 2020,  les attaques qu’elle a qualifiées de « barbares » par les forces de sécurité contre un certain nombre d’employés de l’hôpital régional de Kasserine qui ont protesté contre le retard des résultats de leurs tests Covid-19.

La fédération a accusé le gouverneur de la région de donner des ordres d’oppression au lieu d’encadrer le personnel et de fournir les conditions appropriées pour le travail et la protection contre l’infection selon les normes sectorielles convenues.

Le gouverneur de Kasserine, Mohamed Semcha, a confirmé avoir autorisé la brigade de police judiciaire de la région à ouvrir une enquête judiciaire afin de révéler les raisons pour lesquelles un médecin porteur du Covid-19 a continué à travailler aux urgences de l’hôpital régional de Kasserine sans avoir été placé en quarantaine.

Le directeur régional de la santé de Kasserine, Abdelghani Chaâbani, a affirmé, pour sa part, que le médecin infecté par le Covid-19 exerce à l’hôpital régional de Kasserine dans le service des urgences et qu’il est originaire de Mahdia. Il a précisé que le médecin a traité un patient porteur du virus le 9 mars et qu’il a été contaminé à ce moment.

Abdelghani Chaâbani a ajouté que le médecin est retourné, à sa demande, à son lieu de résidence et que tous les services de l’hôpital de Kasserine ont été décontaminés. Tous les employés qui ont eu un contact avec le concerné ont été listés et ont subi des analyses, a précisé le directeur régional de la santé.

Le ministère de la Santé a rendu public hier un communiqué annonçant que 50 nouveaux cas ont été enregistrés sur les 447 prélèvements effectués. Ainsi le bilan national passe à 362 cas confirmés sur un total de 3752 prélèvements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here