Discovery, un essai clinique de grande ampleur pour dénicher un antiviral efficace face au Covid-19… Qu’en est-il ? Quels résultats ? Explications…

0
  • Le projet de recherche Discovery, destiné à trouver un ou des médicaments efficaces pour éviter la propagation du virus dans le corps, avance.
  • Quinze jours après son lancement, des centaines de patients hospitalisés en France ont été inclus dans l’essai clinique.
  • Mais il est encore trop tôt pour avoir des résultats, comme l’a souligné ce mercredi Florence Ader, infectiologue aux Hospices Civils de Lyon et chercheuse au centre international de recherche en infectiologie lors d’un point sur l’avancée du projet.

Tunisie-Tribune (Discovery, un essai clinique) – La Pr Florence Ader qui pilote l’essai Discovery destiné à trouver un antiviral efficace contre le Covid-19, a prévenu hier que « rien ne serait disponible avant au moins la fin du mois » s’agissant des premiers résultats. Cet essai clinique de grande ampleur, lancé le 22 mars et coordonné par l’Inserm, doit tester quatre traitements, dont la controversée hydroxychloroquine, sur 3 200 patients en Europe, dont au moins 800 en France (uniquement des patients hospitalisés et gravement atteints).

Seize jours après son lancement, entre 530 à 540 patients sont déjà entrés dans l’essai, dans 25 centres hospitaliers en France. Florence Ader n’a pas précisé si des patients européens avaient commencé à l’intégrer. « On considère que pour évaluer les thérapeutiques, le meilleur moment pour savoir s’ils ont eu le bénéfice du traitement, c’est J15 » pour chaque patient, a expliqué l’infectiologue. Donc « pour l’analyse globale des 100, 200, 300 premiers patients et des 300 premiers résultats, il va falloir attendre que chaque patient ait franchi ce cap du 15e jour ». C’est un comité indépendant et international qui analysera et compilera ensuite les données brutes récoltées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here