Les confessions d’un ministre de Fakhfakh risquent de galvaniser Yassine Ayari (Vidéo)

0

Tunisie-Tribune (Elyes Fakhfakh) – C’est le ministre des Droits de l’Homme, des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Ayachi Hammami, qui l’assure : le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a entamé l’opération de cession de ses parts dans son groupe de sociétés.

On ne sait pas si Fakhfakh a pris cette décision contraint et forcé par le boucan d’enfer fait par le député Yassine Ayari, pour cause de conflit d’intérêts ou s’il envisageait de vendre ses actions de toute façon. Hammami n’a pas pipé mot là-dessus. Ce qui est certain, en revanche, c’est qu’on n’a pas fini d’entendre parler de cette affaire hautement explosive, politiquement et juridiquement, pour le chef du gouvernement…

Le ministre des droits de l’Homme a confirmé, sur Mosaïque ce vendredi 19 juin 2020, que Fakhfakh est effectivement «membre du conseil d’administration», qu’il est «mandataire et possède des actions dans ce groupe». Pour sortir son patron de ce mauvais pas, il a ajouté que le chef du gouvernement a déclaré tous ses avoirs depuis sa désignation et a lâché le pilotage du groupe depuis un certain moment. Quand exactement ?? Là aussi l’histoire ne nous le dit pas…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here