Le Royaume-Uni a son « affaire Floyd » ! …planquée sous le tapis, pour le moment

0

Tunisie-Tribune (Affaire Floyd) – Une arrestation qui ressemble étrangement à celle de l’Afro-Américain George Floyd pourrait bien enflammer l’opinion publique britannique et jeter le discrédit sur les autorités policières et judiciaires. Vendredi 19 juin 2020, la police commune des comtés du Devon et de Cornwall, dans le sud-ouest du Royaume-Uni, a fait appel à l’Independent Office for Police Conduct (IOPC), une structure indépendante chargée des plaintes contre les forces de police.

Une vidéo montrant l’interpellation musclée d’un individu noir, en 2019, a été massivement diffusée la veille, rapportent les médias britanniques tels que le Guardian et la BBC. Cet homme, Simeon Francis, 35 ans, a sorti les mêmes terribles mots que Floyd :  « lâchez-moi (…) je ne peux plus respirer« , rapporte BFMTV ce samedi. Et il les a dits plusieurs fois, exactement comme Floyd. Dans le film on voit une nuée de policiers se jeter sur lui, le plaquer sur un mur avant de l’emmener au sol.

Ce qu’on sait, d’après un porte-parole de la police du Devon et de Cornwall, l’homme aurait subi ce traitement pour avoir violé les engagements de sa liberté conditionnelle. Les faits se sont déroulés en juillet 2019. Le plus triste dans cette histoire, c’est que 10 mois après, le 20 mai dernier, le même homme a été arrêté de nouveau. Sa garde de vue a fini tragiquement : il est mort dans sa cellule…

La première autopsie n’a pas pu identifier la cause du décès. « L’enquête de l’IOPC concernant la mort de Simeon Francis lors d’une garde à vue est toujours en cours. Les policiers coopèrent entièrement avec l’IOPC« , a confié un porte-parole de la police du Devon et de Cornwall au Guardian. A signaler qu’aucun des policiers impliqués dans l’arrestation de 2019 et la mort de Francis n’a été sanctionné. Mais avec le tolet que va faire cette vidéo, les autorités seront obligées de taper…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here