Les députés adoptent le projet de décision sur les mesures exceptionnelles pour la continuité du travail à l’ARP

0

Tunisie-Tribune (mesures exceptionnelles pour la continuité du travail à l’ARP) – L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté, mercredi 7 octobre 2020, en séance plénière, le projet de décision relatif aux mesures exceptionnelles pour la continuité du travail au parlement, par 118 voix pour.

Selon communiqué publié à l’issue de la réunion des présidents des groupes parlementaires tenu, ce matin, au parlement sous la présidence du président de l’ARP, Rached Ghannouchi, le parlement a souligné la nécessité de garantir la continuité du travail parlementaire dans ce contexte sanitaire délicat en raison de la propagation de coronavirus.

Ghannouchi a mis l’accent sur l’importance d’un consensus entre les blocs parlementaires autour du projet de décision concernant les mesures exceptionnelles pour la continuité du travail parlementaire.

Intervenant au début de la séance plénière, certains députés ont dénoncé l’ajout, à l’ordre du jour, du point relatif à l’adoption du projet de décision, sans en discuter au bureau du parlement, estimant qu’il s’agit d’une violation du règlement intérieur.

Des députés de différents groupes parlementaires ont critiqué la présidence du parlement pour avoir pris la décision relative aux mesures exceptionnelles sans consulter le bureau de l’ARP qui adopte ces décisions avant de les soumettre à la séance plénière.

Les députés du bloc Ennahdha ont affirmé que les présidents des groupes parlementaires ont donné leur accord à la décision sur le travail à distance. Cette décision n’a pas été prise de manière unilatérale par la présidence du parlement, ont-ils précisé.

La séance plénière a été levée et devra reprendre à 14h pour poursuivre les débats sur les points qui figurent à l’ordre du jour:

– Projet de loi organique amendant et complétant la loi organique n°2015-50, en date du 3 décembre 2015 relative à la Cour constitutionnelle,

– Proposition de loi organique amendant la loi organique n°2015-50, en date du 3 décembre 2015 relative à la Cour constitutionnelle,

– Projet de loi portant publication du code des organismes de placement collectif,

– Projet de loi relatif à la répression des atteintes contre les forces armées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here