L’Europe lance sa campagne de vaccination pour mettre un terme à la pandémie

0

Tunisie-Tribune (campagne de vaccination) – L’Europe a entamé dimanche une campagne de vaccination sans précédent, concentrée dans un premier temps sur les personnes âgées et le personnel soignant, afin d’endiguer la pandémie de COVID-19 qui a ravagé les économies et fait plus de 1,7 million de morts dans le monde.

“Dieu merci !”, s’est exclamée Araceli Hidalgo, 96 ans, la première à avoir été vaccinée en Espagne.

J’espère que nous allons faire disparaître ce virus”, a déclaré cette pensionnaire d’une maison de retraite située à Guadalajara, près de Madrid, assurant qu’elle n’avait rien senti.

En Italie, le pays d’Europe le plus touché, Claudia Alivernini, une infirmière de 29 ans est l’une des trois membres du personnel médical à recevoir la première injection du vaccin mis au point par Pfizer et BioNTech.

C’est le début de la fin (…) c’était un moment historique incroyable !”, a-t-elle déclaré à l’hôpital Spallanzani de Rome.

En France, une femme de 78 ans a été la première à être vaccinée dans la matinée à l’hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis.

Je suis très émue”, a déclaré Mauricette juste après l’injection.

D’autres personnes âgées et du personnel soignant doivent recevoir également dimanche ce vaccin à Sevran et dans l’Ehpad Champmaillot du CHU Dijon-Bourgogne, une région où le coronavirus est très répandu.

L’Union européenne a scellé des contrats avec différents fournisseurs pour s’assurer plus de deux milliards de doses de vaccin et ambitionne de vacciner tous les adultes de l’UE au cours de l’année 2021.

Résistances à la vaccination, en particulier en France

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné lundi dernier son feu vert à l’utilisation du vaccin développé par le laboratoire américain Pfizer avec son partenaire allemand BioNTech.

Bien que l’Europe dispose de certains des meilleurs systèmes de santé au monde, l’ampleur de la tâche a contraint des pays à faire appel à des médecins à la retraite tandis que d’autres Etats membres ont assoupli les restrictions sur le personnel autorisé à procéder aux vaccinations.

Alors que les enquêtes d’opinion à travers l’UE – notamment en France – montrent une réticence à se faire vacciner, les Vingt-Sept mettent en avant que le vaccin constitue la meilleure chance de revenir à une vie plus normale l’an prochain.

Nous commençons à tourner la page d’une année difficile”, a tweeté Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne qui coordonne le programme. “La vaccination est le moyen durable de sortir de la pandémie”.

Le programme de l’UE vise à garantir un accès équitable aux vaccins pour l’ensemble des pays du bloc, après que les chefs d’Etat et de gouvernement européens ont été critiqués pour n’avoir pas su collaborer pour empêcher la propagation du coronavirus début 2020.

Cependant, la Hongrie a pris les devants en commençant à administrer dès samedi des doses du vaccin Pfizer-BioNTech au personnel de santé des hôpitaux de la capitale Budapest.

En dehors de l’UE, la Grande-Bretagne, la Suisse et la Serbie ont déjà commencé à vacciner la population au cours de ces dernières semaines.

Reuters

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here