Indice de Perception de la Corruption : La Tunisie à la 69e place sur 180 pays

0

Tunisie-Tribune (Indice de Perception de la Corruption) – L’indice de perception de la corruption pour l’année 2020 a été publié ce jeudi 28 janvier 2021 par Transparency International.

Une légère progression de la Tunisie a été notée dans le classement général, puisqu’elle a obtenu un total de 44 points sur 100, un point de plus par rapport à l’année 2019.

Il s’agit du score le plus élevé que la Tunisie ait obtenu en 10 ans, selon l’ONG I Watch. La Tunisie s’est donc classée 69e au monde après avoir été classée 74e l’an dernier.

L’indice de perception de la corruption est basé sur 13 évaluations d’experts qui ont déterminé le degré de prévalence de la corruption dans le secteur public dans 180 pays et territoires, en attribuant un score compris entre 0 (le plus corrompu) et 100 (le plus transparent).

Toujours selon I Watch, les rapports montrent que la corruption est omniprésente à toutes les étapes de la riposte au Coronavirus, des pots-de-vin au dépistage, au traitement et à d’autres services de santé, aux marchés publics de fournitures médicales et à la préparation aux situations d’urgence en général.

On parle aussi du manque de transparence et des informations mises à jour concernant la gestion du Fonds de 1818, « ce qui affaiblit davantage la confiance des citoyens dans l’établissement public ».

L’indice souligne, par ailleurs, que la pandémie de Covid-19 n’est pas seulement une crise sanitaire et économique, mais aussi une crise de corruption.

C’est dans ce sens que l’ONG a présenté un ensemble de recommandations afin d’observer dans les années prochaines une meilleure amélioration du rendement de la Tunisie au sein de ce rapport crucial pour les investisseurs étrangers :

  • Renforcer la force des institutions de contrôle pour s’assurer que les ressources parviennent à ceux qui en ont le plus besoin. Les autorités anti-corruption et les institutions de contrôle doivent disposer de fonds, de ressources et d’indépendance suffisants pour leur permettre de s’acquitter de leurs tâches.
  • S’assurer que des transactions contractuelles ouvertes et transparentes sont en place pour lutter contre les actes répréhensibles, identifier les conflits d’intérêts et garantir des prix équitables.
  • Défendre la démocratie et promouvoir l’espace civique pour créer les conditions d’une responsabilité gouvernementale.
  • Diffuser les données pertinentes et garantir aux citoyens l’accès à l’information en temps opportun, y compris sur les dépenses publiques et l’allocation des ressources en temps de crise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here