Covid-19 : Ce que l’on sait sur le nouveau vaccin américain Novavax…

0

Tunisie-Tribune (vaccin américain Novavax) – Après Pfizer et Moderna, un troisième vaccin américain contre le Covid-19 pourrait bientôt entrer sur le marché. L’entreprise de biotechnologie Novavax a publié, jeudi 28 janvier, les résultats des essais de phase 3 de son produit, le NVX-CoV2373.

Sur quelle technique s’appuie le vaccin Novavax ?

Contrairement aux vaccins de Pfizer et Moderna qui utilisent la technologie de l’ARN messager, le NVX-CoV2373, s’appuie sur une technologie à protéine recombinante, ou « sous-unitaire », allié à un adjuvant de Novavax.

Concrètement, cette technique consiste à injecter une reproduction de laboratoire de la protéine Spike du coronavirus, afin de générer des anticorps empêchant cette protéine du virus d’infecter les cellules et donc de provoquer le Covid-19.

Injectée seule, cette protéine artificielle pourrait être dégradée par les enzymes sans avoir été détectée par le système immunitaire, et n’avoir donc aucun effet. C’est la raison pour laquelle les vaccins « sous-unitaires » recourent nécessairement à des adjuvants, qui vont stimuler l’immunité innée. Les sels d’aluminium sont très souvent utilisés dans ce type de vaccins, mais le vaccin candidat de Novavax utilise des extraits de saponine de quillaja (un arbre) avec du cholestérol et des phospholipides.

Quelle est son efficacité ?

Les essais cliniques du vaccin contre le Covid-19 de Novavax ont montré une efficacité de 89,3 %, a affirmé l’entreprise de biotechnologie américaine dans un communiqué jeudi, affichant les résultats des essais de phase 3 impliquant plus de 15 000 personnes au Royaume-Uni.

« NVX-CoV2373 a le potentiel pour jouer un rôle important dans la résolution de cette crise sanitaire publique mondiale », a affirmé le PDG de l’entreprise Stanley Erck.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

Selon les résultats des essais cliniques, l’efficacité du vaccin de Novavax contre le variant apparu au Royaume-Uni est de 85,6 %, mais elle est bien moindre face au variant identifié en Afrique du Sud, que les scientifiques considèrent comme plus contagieux.

Selon une étude conduite en Afrique du Sud, impliquant 4 400 patients, de septembre à mi-janvier, l’efficacité globale du vaccin était de 49,4 % dans le pays.

L’entreprise américaine a déclaré, début janvier, avoir commencé ses recherches sur de nouveaux vaccins contre les variants émergents et s’attend à sélectionner les candidats vaccins dans les jours qui viennent. Les essais cliniques devraient débuter au second trimestre.

Comment se conserve le vaccin ?

Le vaccin développé par Novavax peut être conservé entre 2 et 8 °C, ce qui pourrait faciliter sa distribution. Sa température de conservation est en effet bien plus élevée que celles nécessaires aux deux vaccins déjà autorisés de Pfizer/BioNTech et de Moderna, qui nécessitent respectivement d’être conservés à -70 °C et -20 °C.

Par ailleurs, pour être vacciné, il faudra recevoir deux doses à 21 jours d’intervalle.

Quand entrera-t-il sur le marché ?

Sa mise sur le marché est envisagée pour le premier semestre 2021. Les résultats de l’essai, parus jeudi, pourraient effectivement mettre le vaccin sur la voie de l’autorisation dans plusieurs pays.

Novavax est soutenu par un financement de 1,75 milliard de dollars du gouvernement des États-Unis dans le cadre d’un accord pour 100 millions de doses, tandis que le Royaume-Uni devrait recevoir 60 millions de doses. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé sur Twitter que les responsables locaux étaient prêts à examiner le vaccin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here