La future plateforme de l’Education n’est pas du goût des Fédérations de l’enseignement

0

Tunisie-Tribune (future plateforme de l’Education) – Les deux Fédérations générales de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire ont appelé, vendredi 29 janvier 2021, le ministère de l’Education à suspendre la mise en œuvre du projet de la plateforme ”scolarite.education.tn”, dont le lancement a été annoncé, jeudi 28 courant, dans le but de mettre en place un service de communication pédagogique à distance entre enseignants, élèves et parents.

Les deux fédérations ont indiqué dans un communiqué conjoint que “ce projet nécessite des modifications et des mesures pratiques pour qu’il soit fonctionnel”, estimant que le ministère de l’Education s’est empressé d’annoncer son lancement en appelant les délégués régionaux à l’utiliser pour publier les notes des examens du premier trimestre de l’année scolaire en cours.

Selon les deux fédérations, ce projet “consacre dans sa forme actuelle et compte tenu de la réalité des établissements d’enseignement publics, une plus grande inégalité sociale, une marchandisation de l’éducation et un monopole du savoir”, considérant que “L’approche de propagande pour des projets fictifs adoptée par le ministère de l’éducation ne peut pas mener à une réelle réforme éducative nationale incarnant le principe d’une école publique unifiée, libre, démocratique et progressiste”, Lit-on de même source.

Le ministère de l’éducation n’a pas adhéré, selon la même source, au principe de la participation effective avec les acteurs sociaux et a cherché à s’en servir comme une simple couverture pour faire passer ses projets.

Les deux fédérations ont rappelé que les représentants de quatre syndicats (les fédérations de l’enseignement primaire et secondaire et les deux syndicats d’inspecteurs de l’enseignement secondaire et de base) ont mis l’accent lors d’une séance de travail tenue mardi dernier au Centre national des technologies en éducation pour présenter ce projet, sur le fait que chaque étape vers le lancement de cet espace numérique éducatif doit se faire après avoir remédié aux lacunes et apporté les modifications évoquées et recommandées lors de cette réunion.

Wala Turki, directrice générale du centre national des technologies en éducation (CNTE) citée par la TAP, souligne que la plateforme permettra aux enseignants de donner, en ligne, des cours interactifs, des devoirs et des exercices.

La plateforme comporte aussi des liens électroniques pour permettre aux élèves d’accéder à des vidéos et à des devoirs relatifs aux différentes matières enseignées outre la possibilité d’accéder aux espaces personnalisés dédiés aux élèves, aux enseignants et aux parents à travers des mots de passe individuels “, avait-elle expliqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here