Le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) met un coup d’arrêt définitif aux ambitions d’Ahmad Ahmad

0

Tunisie-Tribune (Ahmad Ahmad) – Le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui s’est réuni samedi à Yaoundé (Cameroun) en marge du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) vient de mettre un coup d’arrêt définitif aux ambitions du Président sortant de la CAF, Ahmad Ahmad, qui souhaitait être candidat à sa propre réélection.

Dans un communiqué de presse publié tard dans la soirée de samedi, le Comité Exécutif a rappelé que « le contrôle d’éligibilité pour les candidats au poste de Président de la CAF est exclusivement du ressort de la Commission de Contrôle de la FIFA ».

Or, la Chambre de jugement de la Commission d’éthique de la FIFA a récemment reconnu Ahmad Ahmad coupable d’irrégularités financières et s’est prononcée le 19 novembre dernier par une décision interdisant à Ahmad Ahmad « d’exercer toute activité liée au football au niveau national et international durant cinq ans ».

Une décision qui avait été suspendue le 29 janvier par le Tribunal Arbitral du Sport, permettant à Ahmad Ahmad d’être réinstallé dans ses fonction de Président de la CAF, avec l’espoir de faire valider au plus vite son éligibilité par le Comité Exécutif de la CAF.

C’est ainsi qu’à peine réinstallé dans ses fonctions de Président, Ahmad Ahmad avait convoqué un Comité Exécutif de la CAF, samedi à Yaoundé, en marge du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN).

Malheureusement pour le Président sortant, la réunion ne s’est pas déroulée exactement comme prévue… et la stratégie mise en place Ahmad Ahmad semble bien s’être retournée contre lui.

Premier signe de défiance et preuve de la perte d’influence d’Ahmad Ahmad auprès du Comité Exécutif, les membres de l’ExCo ont prié le Président sortant de quitter la salle afin de leur permettre de délibérer en toute liberté, ce qui n’a pas manqué de provoquer l’ire de celui-là même qui avait pourtant convoqué cette réunion.

Quelques heures plus tard, le Comité Exécutif rendait publique sa décision, affirmant que le contrôle d’éligibilité pour les candidats au poste de Président de la CAF est exclusivement du ressort de la Commission de Contrôle de la FIFA.

C’est ainsi que le Comité Exécutif de la CAF a placé définitivement le sort d’Ahmad Ahmad dans les mains de la FIFA.

La FIFA s’étant déjà exprimée le 19 novembre dernier en interdisant à Ahmad Ahmad « d’exercer toute activité liée au football au niveau national et international durant cinq ans », le sort du Président sortant est désormais scellé et nombre d’observateurs considèrent qu’Ahmad devrait s’efforcer de quitter la CAF avec dignité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here