Covid-19 : un expert indépendant de l’ONU appelle à une Europe sociale plus ambitieuse

0

Tunisie Tribune (ONU)- A l’approche du Sommet social européen qui doit se tenir le 7 mai à Porto, au Portugal, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté, Olivier De Schutter, a appelé l’Union européenne (UE) à être plus ambitieuse sur le plan social.

« Les effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19 nous rappellent cruellement que l’Union européenne doit faire passer les vies humaines avant la course à la concurrence économique », a déclaré M. De Schutter dans un communiqué publié vendredi.

Le Sommet social de Porto doit adopter le Plan d’action sur le Socle européen des droits sociaux, le programme phare de l’UE de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale pour la prochaine décennie. Ce Plan d’action engage l’UE à réduire le nombre de personnes menacées de pauvreté et d’exclusion sociale de 15 millions d’ici à 2030, dont au moins 5 millions d’enfants.

« Avec plus de 90 millions de personnes et près de 20 millions d’enfants menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’Union, ce nouvel objectif manque clairement d’ambition. Nous sommes loin de la promesse de ‘zéro pauvreté’ du premier Objectif du développement durable », a déploré M. De Schutter. « De surcroît, rien ne contraint les États membres de l’UE à respecter ces nouveaux engagements et aucun mécanisme ne permet d’obliger les gouvernements à rendre des comptes », a ajouté l’expert indépendant de l’ONU qui estime que l’UE doit demander à ses États membres d’élaborer des plans nationaux réalistes, transparents et responsables pour atteindre ces nouveaux objectifs.

Le Rapporteur spécial a rappelé que l’UE a réagi rapidement à la pandémie de Covid-19 en suspendant les règles budgétaires pour permettre aux États membres de dépenser au-delà des plafonds fixés par les traités, en accordant des milliards d’euros de prêts et de subventions dans le cadre de la facilité sur la relance et la résilience et les autres instruments de NextGenerationEU, et en faisant des propositions prometteuses en matière de droits des enfants et d’égalité des genres. « Mais si l’Europe veut aller au-delà de ces réponses immédiates à la crise et renforcer véritablement la résilience sociale, cela demeure insuffisant », a-t-il estimé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here