Covid-19 en Inde : 4 nouveaux cas par seconde et plus de 2 décès par minute au cours des dernières 24 heures

0

Tunisie-Tribune (Covid-19 en Inde) – L’Inde fait face à une flambée de cas et de décès de Covid-19, a déploré vendredi le Fonds des Nations Unie pour l’enfance (UNICEF), informant que le pays a enregistré 414.188 nouvelles infections et 3.915 décès en 24 heures, ce qui porte à 21 millions le nombre de personnes contaminées par le coronavirus.

« Cela représente le nombre de cas quotidien le plus élevé jamais enregistré par un pays dans l’histoire de la pandémie de Covid -19. Ces cas récents sont même plus élevés que le nombre de 412.262 nouvelles infections enregistrées la veille », a déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle depuis l’Inde, la Représentante de l’UNICEF dans le pays, Dre Yasmin Ali Haque, relevant que New Dehli est en proie à « une deuxième vague féroce ».

Il s’agit de la troisième fois depuis le début du mois que plus de 400.000 cas ont été rapportés en une seule journée.

En moyenne, il y a eu plus de quatre nouveaux cas par seconde et plus de deux décès par minute au cours des dernières 24 heures.

Avec la hausse du nombre de cas, le virus touche également plus de personnes dans toutes les tranches d’âge, y compris les enfants et les nourrissons.

Craintes d’adoptions illégales d’enfants orphelins

Sur le terrain, les organismes humanitaires s’inquiètent de « cette vague quotidienne de nouveaux cas mortels ».

« Cette vague est presque quatre fois plus importante que la première et le virus se propage beaucoup plus rapidement », a ajouté la Dre Haque.

Parallèlement à l’augmentation des cas, l’impact sur les enfants touchés par le virus a également augmenté.

« Ils vivent une tragédie », a alerté la Représentante de l’UNICEF.

« Les enfants perdent leurs parents et les personnes qui s’occupent d’eux à cause du virus, laissant beaucoup d’entre eux sans ressources et sans soins parentaux », a-t-elle ajouté.

Si l’Agence onusienne ne dispose de chiffres exacts sur les enfants orphelins par la pandémie, elle redoute déjà les conséquences pour ces gamins vulnérables.

« Bien qu’il n’y ait pas encore assez de données, nous pouvons constater que des appels à l’adoption illégale ont refait surface sur les médias sociaux, rendant ces orphelins vulnérables au trafic et aux abus », a-t-elle fait valoir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here