Le FMI «prêt» à soutenir la Tunisie, mais ne dit rien quant au crédit de 4 milliards de dollars

0

Tunisie-Tribune (FMI) – Le Fonds monétaire international est « prêt » à convenir avec la  Tunisie d’un programme d’aide pour faire face à la crise financière actuelle, a déclaré un responsable du FMI jeudi.  Cependant, il n’y a « aucun calendrier » pour finaliser un accord, a déclaré le porte-parole du Fonds monétaire international, Gerry Rice, aux journalistes. Des responsables du Fonds  basé à Washington ont rencontré la délégation officielle tunisienne en début de semaine, et les discussions techniques en cours visent à comprendre « leurs plans pour ce programme de réforme économique », a-t-il déclaré.

 Rice n’a pas donné de détails sur l’ampleur du programme de prêt de 4 milliards de dollars  en cours de discussion, mais a déclaré : « Nous sommes prêts à aider la Tunisie et le peuple tunisien à faire face à l’impact de la crise, à aller de l’avant vers une reprise inclusive et riche en emplois et à rétablir des finances durables ».

L’économie tunisienne est passée de crise en crise depuis la révolution de 2011, la plus récente étant la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement. C’est la quatrième fois en une décennie que le pays lourdement endetté se tourne vers le FMI pour obtenir de l’aide, et Tunis chercherait à obtenir un accord de prêt sur trois ans.  Selon des documents tunisiens obtenus par l’AFP, l’une des principales caractéristiques du plan de réforme du gouvernement est de remplacer les subventions pour les produits de base par une aide directe aux familles d’ici 2024.

Un autre élément potentiellement explosif est la proposition de réduire les effectifs du secteur public, qui ont augmenté en raison des recrutements  dans le secteur de la santé pour lutter contre la pandémie. Selon les documents, Tunis entend limiter les salaires du secteur public à environ 15 % du PIB en 2022, contre 17,4 % en 2020. Le gouvernement a également l’intention de restructurer les entreprises publiques, dont la plupart enregistrent de lourdes pertes.

Le poids de la dette extérieure de la Tunisie a grimpé en flèche pour atteindre 100 milliards de dinars (environ 30 milliards d’euros), soit 100 % du produit intérieur brut, et la Tunisie doit faire face à des paiements de dette de 4,5 milliards d’euros cette année. Le FMI prévoit que le pays connaîtra une croissance du PIB de 3,8 % cette année, après une contraction sans précédent de 8,9 % en 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here