Les yeux, Véritables fenêtres ouvertes sur le corps

0

Tunisie-Tribune (Les yeux) – Véritables fenêtres ouvertes sur le corps, nos yeux peuvent être une aide précieuse pour diagnostiquer des problèmes de santé insoupçonnés. C’est d’ailleurs pour cela que les médecins généralistes y font souvent appel en consultation. Sans parler des urgentistes qui scrutent les paupières et les pupilles des victimes d’accident avant d’établir un diagnostic. Normal, l’œil est le seul organe transparent de l’organisme.

Les yeux jaunes : un problème de foie

Le jaunissement du blanc de l’œil traduit une accumulation excessive de bilirubine dans le sang. Ce pigment jaune produit lors de la destruction des globules rouges est en partie recyclé par le foie qui s’en sert pour fabriquer la bile, un suc digestif stocké dans la vésicule biliaire. L’élévation du niveau de bilirubine dans le sang indique donc le plus souvent une anomalie de fonctionnement du foie (hépatite, cirrhose, etc.) ou une obstruction de la vésicule ou des voies biliaires (calculs biliaires, voire tumeur du foie, du pancréas ou de la vésicule biliaire).

Un anneau blanc : trop de cholestérol

Ce cercle blanc laiteux qui apparaît autour de la partie colorée de l’œil est un arc cornéen : c’est un amas local de graisses. Conséquence normale du vieillissement, il est très fréquent et n’a guère d’importance chez les personnes de plus de 60 ans (on l’appelle alors « arc sénile », ou « gérontoxon »). S’il survient avant 50 ans, en revanche, il peut être lié à un excès de cholestérol ou de triglycérides dans le sang, deux facteurs de risque d’accidents cardio-vasculaires. Autant dire que, dans ce cas-là, une prise de sang s’impose. Idem d’ailleurs si vous constatez une petite tâche légèrement en relief dans l’angle nasal de l’œil (« xanthelasma »).

Paupières inférieures pâles : un manque de fer

Lors de leur examen clinique, les médecins tirent souvent les paupières inférieures vers le bas à la recherche d’une éventuellement anémie. L’un des premiers signes de ce trouble caractérisé par un nombre anormalement faible de globules rouges est en effet une pâleur bien visible à l’intérieur des paupières. Facile à vérifier. Surtout si on ressent une fatigue excessive et permanente. La cause la plus fréquente d’anémie est la carence en fer. Or, chez la femme, les situations où il y a des pertes de fer sont nombreuses (règles abondantes, grossesse, régimes, etc.).

Tache rouge : troubles de la circulation

L’apparition d’une tache rouge dans le blanc de l’œil, sans douleur, ni baisse de vision associée, est généralement causée par la rupture d’un petit vaisseau sanguin sous la conjonctive (membrane qui entoure le blanc de l’œil). Elle traduit le plus souvent une simple fragilité capillaire et est sans conséquences. Attention toutefois, si ce symptôme a tendance à se répéter dans le temps, il ne doit pas être négligé car cette fragilité capillaire peut alors être secondaire à une maladie affectant la circulation sanguine comme la tension artérielle (hypertension) ou le diabète qui évoluent longtemps silencieusement.

Cernes foncés : de la rétention d’eau

Les cernes noirs ne sont pas nécessairement synonymes de nuits blanches. Ils peuvent aussi être le signe d’une allergie (notamment chez l’enfant), d’une déshydratation (surtout chez le sujet âgé) ou, à l’inverse, d’une rétention d’eau : les fluctuations hormonales, la consommation excessive de sel ou la chaleur peuvent en effet aussi foncer la peau sous les yeux. De même qu’une insuffisance rénale ou hépatique et qu’un mauvais contrôle glycémique. Mieux vaut donc consulter si les gros cernes qui entourent vos yeux ne sont justifiés ni par votre manque de sommeil, ni pas votre héritage génétique.

Couleur des yeux et risque dermatologique

La couleur des yeux peut être un indicateur de risque pour certaines maladies graves de la peau. C’est du moins la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs américains après une vaste étude génétique* réalisée sur des personnes d’ascendance européenne non hispanique souffrant de vitiligo. Les yeux marrons sont ainsi associés à une augmentation du risque de souffrir d’un vitiligo, ce qui n’est pas le cas des yeux bleus qui sont, eux, pour des raisons différentes mais toujours génétiques, associés à une fréquence plus importante de mélanomes.

Femme Actuelle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here