Le conseil d’administration de la BCT maintIent inchangé son taux directeur

0

Tunisie-Tribune (conseil d’administration de la BCT) – Le conseil d’administration de la BCT a décidé de maintenir inchangé son taux directeur, et ce, lors de sa réunion périodique à distance tenue mercredi 2 juin 2021. Selon un communiqué publié par la banque, le conseil d’administration a débattu des différents points inscrits à son ordre du jour, passant en revue les développements récents sur les plans économique, monétaire et financier, en particulier les dernières données relatives à la croissance économique au premier trimestre de l’année en cours, qui a connu une baisse de l’ordre de 3% en glissement annuel et une quasi-stagnation (0,1%) comparativement, au trimestre précédent.

La baisse est due à la régression de la valeur ajoutée du secteur agricole et des industries agroalimentaires, en relation avec le fléchissement notable de la récolte d’olive et à la poursuite des effets de la crise sanitaire sur le secteur des services, notamment le tourisme et le transport aérien, outre les perturbations enregistrées au niveau de la production du phosphate et dérivés.

En revanche, la production des hydrocarbures a enregistré une nette amélioration due à la contribution significative des champs de « Nawara » et « Halq El Menzel ». Les industries manufacturières exportatrices ont également, connu une reprise suite à la hausse relative de la demande émanant de la Zone Euro.

En ce qui concerne l’évolution des prix, le Conseil a constaté une hausse du taux d’inflation pour atteindre 5% en glissement annuel en avril 2021, contre 4,8% le mois précédent, et 6,3% au cours du même mois de l’année écoulée.

Ceci est principalement attribuable à la hausse du rythme d’accroissement des prix des produits alimentaires (+4,9%) et manufacturiers (+5,1%), contre respectivement, (+4,1%) et (+4,8%) en mars 2021.

S’agissant des principaux indicateurs de l’inflation sous-jacente, notamment « l’inflation des produits hors encadrés et frais » et « l’inflation hors produits alimentaires et énergie », ils ont enregistré une décélération, pour atteindre respectivement 5,0% et 5,5% à fin avril 2021, contre 5,2% et 5,6% un mois auparavant.

En revanche, le Conseil a souligné la régression du déficit de la balance courante durant les quatre premiers mois de l’année 2021, pour revenir à -2.744 MDT ou 2,3% du PIB, contre 2,7% au cours de la même période de l’année précédente.

Ce résultat est imputable principalement, à la contraction du déficit commercial (FOB / CAF) de 8,7%, conjuguée à la poursuite de la consolidation des revenus du travail (+16,8%), alors que les recettes touristiques ont diminué de 55%, en relation avec la persistance des répercussions de la crise du COVID – 19. Compte tenu de ces évolutions, les avoirs nets en devises ont atteint environ 20.788 MDT ou 139 jours d’importation à fin mai 2021, contre 21.541 MDT et 137 jours d’importations à la même date de l’année précédente.

A la fin de ses travaux, le Conseil a affirmé que la BCT, outre sa mission principale de maitriser l’inflation, a placé au premier rang de ses priorités durant la période de la pandémie du Coronavirus, la stabilité financière et la sauvegarde du tissu économique, en mettant en place un ensemble de mesures, aussi bien sur le plan de la politique monétaire à travers la baisse du taux directeur à deux reprises, à hauteur de 150 points de base, que sur le plan de la politique macro-prudentielle.

Dans ce contexte, le Conseil a réitéré l’importance de concertation des efforts de l’ensemble des intervenants, de l’accélération de la mise en place des mécanismes nécessaires et de la garantie de conditions propices à une reprise économique en tirant profit du rétablissement de la croissance chez les partenaires économiques, outre l’amélioration des équilibres globaux, notamment les finances publiques qui subissent de fortes pressions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here