Burkina Faso : 6% de la population déplacée en raison des violences (HCR)

0

Tunisie Tribune (HCR)- Face aux attaques contre les civils et les forces de sécurité par des groupes djihadistes au Burkina Faso qui s’accélèrent et deviennent de plus en plus violentes, l’Agence des Nations Unies pour les réfugié (HCR) a appelé, vendredi, à une action concertée pour répondre aux besoins du nombre sans précédent de personnes contraintes de fuir à l’intérieur du pays et au-delà des frontières internationales.

« Plus de 1,3 million de Burkinabès sont devenus des déplacés internes en un peu plus de deux ans et 6% de la population du Burkina Faso est désormais déplacée à l’intérieur du pays », a déclaré le porte-parole du HCR Babar Baloch lors d’une point de presse à Genève, citant les nouveaux chiffres publiés cette semaine par le gouvernement du Burkina Faso.

Aucun signe de ralentissement des déplacements forcés

Aussi, le HCR signale que le rythme des déplacements forcés au sein du pays ne montre « aucun signe de ralentissement », alors que les attaques contre les civils et les forces de sécurité se poursuivent « sans relâche ».

« Durant le premier semestre 2021, 237.000 personnes ont été forcées de fuir leurs foyers et ont rejoint d’autres régions du Burkina Faso, soit une forte hausse par rapport aux 96.000 personnes qui avaient été enregistrées au cours du second semestre 2020 », a déclaré M. Baloch.

Le nombre de réfugiés burkinabés a presque doublé en 6 mois

Le HCR est également alarmé par l’accélération du déplacement forcé en provenance du Burkina Faso. Il note que depuis janvier 2021, plus de 17.500 personnes ont fui vers les pays voisins.

Le nombre total de réfugiés burkinabès a presque doublé en seulement six mois et l’on compte désormais 38.000 réfugiés et demandeurs d’asile burkinabés à travers la région, a précisé l’agence onusienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here