Des députés sont impliqués dans des affaires de blanchiment d’argent, de conflits d’intérêt, de terrorisme

0

Tunisie Tribune (Des députés sont impliqués) – Le porte-parole du tribunal de première instance et du pôle judiciaire de Tunis, Mohsen Dali, a déclaré ce mardi 03 août, sur Jawhara que des députés de l’Assemblée, dont les travaux sont suspendus, sont impliqués dans différentes affaires liées au blanchiment d’argent, conflits d’intérêts, abus de confiance, affaires terroristes, violence physique et morale, ainsi que des affaires de chèques.

Dali a refusé de dévoiler les noms des députés concernés, signalant que « 30 dossiers liés aux députés sont parvenus au tribunal de première instance de Tunis, dont 04 ont à répondre sur des affaires de chèques ; un seul député a 24 dossiers ».

« Deux affaires terroristes concernant deux membres de l’Assemblée sont en cours d’examen au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme. D’autres affaires liées au blanchiment d’argent, conflit d’intérêt, escroquerie…où sont impliqués des parlementaires sont examinées par le pôle économique et financier », a-t-il souligné.

Il a affirmé que le décret présidentiel régissant la levée de l’immunité parlementaire sur les députés,  paru au JORT, est clair et sera appliqué par la justice. « Aucun député ne pourrait s’attacher à l’immunité après ce texte », a-t-il dit.

S’agissant des arrestations, il a indiqué que cette question est du ressort du parquet, c’est lui qui décide ce qu’il juge opportun.

Mais les députés seront traités comme des citoyens normaux, s’il y a des affaires où les éléments de preuve sont réunis et qui requièrent une mise en détention, on le fera, a-t-il dit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here