Banques : Des mesures en faveur des PME et des secteurs de la santé et l’éducation

0

Tunisie Tribune (Banque) – Les Banques et établissements bancaires ont réagi à l’appel du Chef de l’Etat concernant la baisse des taux d’intérêt et la nécessité de soutenir, dans cette conjoncture difficile, les PME de moins de 200 salariés.

« L’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et Etablissements Financiers (APTBEF) a annoncé, à cet effet, de nouvelles mesures. Et ce lors d’une rencontre, vendredi, avec le Chef de l’Etat, Kaïs Saïed ». C’est ce qu’a indiqué la présidence de la République, dans un communiqué.

Ces mesures portent sur l’application d’un taux d’intérêt maximal égal à TMM+2 sur les nouveaux crédits à court terme mobilisables hors découverts. Et ce pour une durée maximale d’un an. Objectif: permettre à ces entreprises de faire face aux répercussions de la pandémie de Covid-19, de reprendre leur activité et de préserver les postes d’emploi.

Responsabilité sociétale

Le secteur bancaire et financier s’est engagé également à verser une aide sociale conjoncturelle. Celle-ci est financée par la Banque Mondiale (BM), dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 à ses bénéficiaires sans la déduction de commission.

Les banques et les établissements financiers ont alloué 160 millions de dinars, soit environ 2% du total des excédents bruts collectés au cours de l’année 2020, dans le cadre de leur responsabilité sociétale.

En effet, ce montant sera injecté dans les domaines de la santé et l’éducation, dont une enveloppe de 50 MD sera consacrée à la rentrée scolaire.

Le président de la République, cité par la même source, a salué l’engagement des établissements membres de l’APTBEF pour « leur patriotisme, leur adhésion et leur réponse rapide à son appel adressé, précédemment. Et ce à travers cette série de mesures à dimension économique et sociale dans cette circonstance exceptionnelle que traverse la Tunisie ».

Il a aussi réaffirmé, a-t-on encore indiqué, « qu’il n’est pas question d’harcèlement ou de restriction des activités des hommes d’affaires et des investisseurs qui respectent la loi.  Leurs droits et biens ne seront pas touchés ».

Kaïs Saïed, avait appelé, au cours de sa rencontre, le 31 juillet, avec des responsables de l’APTBEF, à la baisse du taux d’intérêt appliqués par les banques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here