Le SYNAGRI appelle au maintien des prix des semences des céréales en vigueur

0

Tunisie Tribune (SYNAGRI) – Le syndicat des agriculteurs de Tunisie (Synagri) a appelé mardi, les autorités tunisiennes à maintenir les prix de semences des céréales appliqués au cours de la saison 2020-2021, pour soutenir les agriculteurs qui ont subi des pertes ces dernières années marquées par une mauvaise récolte.

Le syndicat agricole a souligné l’impératif de réviser les prix de base des céréales, vu la hausse importante des prix des engrais chimiques (+40%).Et de poursuivre, “cette révision des prix des céréales à la production, doit être en adéquation avec la hausse continue des coûts de production et avec la tendance haussière des prix des céréales sur les marchés internationaux”.

Il a également, appelé à accélérer la mise en œuvre de ces demandes, soulignant la nécessité de publier des textes réglementaires déterminant les zones agricoles sinistrées suite à la sécheresse enregistrée. Il s’agit également, de fixer des mesures permettant aux agriculteurs de régulariser leurs situations avec les établissements financiers, de manière à leur faciliter le processus de refinancement de leurs activités dans le cadre de la saison 2021-2022.

Pour le Synagri, il est impératif de revoir les systèmes agricoles et agroalimentaires de manière globale et innovante, aux fins d’assurer à l’agriculteur un revenu décent et de mettre fin à la détérioration de sa situation, tout en garantissant la pérennité du processus productif et la sécurité alimentaire.

Il s’agit en outre d’accorder la priorité aux cultures fourragères et de lutter contre les pratiques de monopole dans la distribution des fourrages subventionnés.

En prévision de la prochaine saison de céréaliculture 2021/2022, le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche avait fixé, dans un communiqué, les prix des semences sélectionnées des céréales, à 112 dinars le quintal du blé dur, 95 dinars le quintal du blé tendre et 90 dinars le quintal de l’orge et du triticale.

En revanche, les semences commerciales ordinaires contrôlées se vendent à 75 dinars le quintal.

Le ministère a, également, ajouté que pour les semences sélectionnées, objet de contrat d’exploitation commerciale au titre du droit de l’ensemencement, l’Etat va appliquer un taux d’intérêt de 3% sur le prix de vente de chaque quintal de céréales.

Pour sa part, la deuxième organisation agricole UTAP avait déjà, averti quant aux impacts de l’augmentation des prix des semences sur la saison 2021-2022, et son avancement , ainsi que sur l’avenir du secteur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here