La ministre des Finances : La loi de finances de 2022 n’est pas la meilleure

0

Tunisie Tribune (loi de finances de 2022)- La ministre des Finances Sihem Boughdiri Nemsia a admis que la loi de finances de 2022 “n’est pas la meilleure loi de finances possible”, mais l’a considérée comme l’une des premières lois de finances n’ayant pas inclus aucune nouvelle mesure fiscale pesant sur les entreprises.

La ministre des Finances a indiqué, lors d’une réunion virtuelle qui s’est tenue aujourd’hui, mardi 11 janvier 2022, à l’initiative du Conseil des chambres mixtes de commerce et d’industrie, que compte tenu des difficultés économiques que connaît le pays, le résultat est considéré comme respectable.

En effet, le gouvernement, au milieu de ce chemin complexe de recherche d’équilibre budgétaire, n’a pas eu recours à l’augmentation des impôts sur les entreprises, de sorte que la taxe sur la société est restée dans les 15%.

Un certain nombre de participants à cette rencontre, portant sur « l’impact de la loi de finances 2022 et les nouvelles mesures fiscales », ont critiqué l’absence de mesures visant à encourager les investissements, notamment étrangers, et à améliorer l’attractivité de la Tunisie aux affaires.

La ministre a expliqué à cet égard que la loi de finances pour cette année comprenait des mesures visant à encourager les institutions « considérables » à pousser des investissements au profit des entreprises, y compris la réévaluation de leur patrimoine immobilier bâti et non bâti, qui est un élément de leurs immobilisations matérielles.

Elle a ajouté que les valeurs réelles inscrites au budget après avoir été réévaluées ne peuvent excéder la valeur obtenue après réévaluation du prix ou du coût d’achat sur la base d’indicateurs fixés par décret présidentiel, qui sera publié dans les jours à venir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here