Des partis appellent Kais Saïed à accélérer son agenda politique et à lancer le dialogue national

0

Tunisie Tribune (dialogue national) – Des partis appellent ce vendredi le président de la république à accélérer l’annonce de la commission juridique, et à lancer le dialogue entre les forces nationales, organisations, partis, personnalités et autres acteurs.

Des partis soutenant le 25 juillet, comme le mouvement Tunisie de l’avant, le courant populaire, le mouvement du peuple, le mouvement Baâth, l’alliance Soumoud, et le front populaire unioniste…considèrent, dans un communiqué conjoint, que l’accélération en la matière permettra de surmonter toutes les pressions intérieures et extérieures, et de faire en sorte que les réformes politiques (constitution et dispositif électoral), soient le fruit d’un dialogue participatif, permettant une mobilisation populaire et la réussite des prochaines échéances.

Les formations politiques dénoncent toutes les tentatives de recours à l’étranger, menées par certaines parties, réitérant leur refus de tout rôle extérieur ; les réformes politiques devant être purement tunisiennes, répondant aux aspirations du peuple.

Les partis pro-Kaïs Saïed affirment que leur soutien au processus du 25 juillet, découle du fait qu’ils le considèrent comme une manière de sauver le pays du dispositif de corruption et de terrorisme, d’instaurer un dispositif politique consacrant l’Etat de droit, et préservant les droits et les libertés pour sortir de l’état d’exception, et entrer dans l’étape de reconstruction de l’Etat et de développement de la société.

Les formations politiques ont affirmé la nécessité de pourvoir aux vacances, au niveau de l’appareil exécutif de l’Etat, aux niveau local, régional, national et à l’étranger, en accélérant la prises de décisions économiques urgentes, en vue d’empêcher l’effondrement économique et financier. Chose qui permettra à l’Etat de mobiliser les ressources financières suffisantes de l’intérieur, de réduire le recours à l’endettement extérieur, et d’entamer la planification stratégique consacrant un modèle de développement à même de mettre un terme à l’économie de rente, de démanteler le dispositif de corruption, et garantir développement et progrès aux Tunisiens.

Les signataires ont, par ailleurs, appelé à la nécessité de prendre des mesures urgentes pour mettre un terme à la flambé des prix, et améliorer les mesures de protection sociale des couches populaires et démunies, dans un contexte économique difficile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here