Variole du singe : un premier cas aux Émirats arabes et en Slovénie

0

Tunisie Tribune (Variole du singe) – Un premier cas de variole du singe a été diagnostiqué mardi en Slovénie. Il s’agit d’un homme de retour des îles Canaries, affirme mardi la chaîne N1. L’homme a été examiné à l’hôpital universitaire de Ljubljana, la capitale, mais n’a pas été hospitalisé, semble-t-il.

L’institut slovène de santé publique, le NIJZ, a confirmé sur Twitter qu’un premier cas avait été diagnostiqué dans le pays. « Il s’agit d’un cas importé ». L’institut précise que l’homme est en bonne santé.

Premier cas aux Emirats

Les Emirats arabes sont devenus mardi le premier pays du Golfe à annoncer un cas de variole du singe, assurant être « entièrement préparés » à toute éventuelle épidémie de ce virus rare. La personne contaminée est une femme de 29 ans, arrivée d’Afrique de l’Ouest, selon un communiqué du ministère émirati de la Santé, qui a ajouté qu’elle suivait un traitement médical.

« Nous avons mis en place un processus précis pour les patients soupçonnés » d’être contaminés, a-t-il précisé. « L’équipe technique pour le contrôle des pandémies a aussi préparé un guide exhaustif pour la surveillance, la détection précoce du virus, la gestion des patients infectés et les mesures de précaution », a-t-il déclaré. Les Emirats sont le deuxième pays du Moyen-Orient à annoncer un cas de variole du singe, après Israël samedi.

La variole du singe ou « orthopoxvirose simienne » est une maladie rare dont le pathogène peut être transmis de l’animal à l’homme et inversement. Ses symptômes ressemblent, en moins grave, à ceux que l’on observait dans le passé chez les sujets atteints de variole: fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, dorsales, au cours des cinq premiers jours. Puis apparaissent des éruptions cutanées, des lésions, des pustules et enfin des croûtes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here