Kais Saied : “Les membres de la Commission de Venise en Tunisie sont invités à partir immédiatement

0

Tunisie Tribune (Commission de Venise)- Le président de la République, Kais Saied a affirmé que le principe de base de la politique étrangère tunisienne est qu’il n’y a pas de place pour l’ingérence dans les affaires intérieures, comme l’a fait la Commission de Venise.

Notre souveraineté n’est pas sujette à négociation. Comment se fait-il qu’une femme (membre de la commission) demande que l’ISIE refait les élections et organise le référendum à la date qu’elle précise ?“, a-t-il martelé.

« Nous n’avons pas besoin de leur aide et de leur observation. S’ils sont en Tunisie, ils sont persona non grata et ils ne seront pas accueillis en Tunisie, quitte à ce que nous mettons fin à notre adhésion à la Commission de Venise… Les membre de cette commission qui sont déjà en Tunis sont invités à partir », a-t-il ajouté.

La Commission de Venise a estimé que l’abolition du décret n° 22 de 2022 modifiant la composition de la commission électorale est nécessaire pour garantir la légitimité et la crédibilité de toute élection ou référendum.

« Il n’est en rien réaliste d’organiser un référendum qui jouisse de crédibilité et de légitimité en l’absence de règles claires et préétablies et en l’absence du texte de la nouvelle constitution qui sera soumis au référendum, selon le texte du rapport publié aujourd’hui“, a estimé la commission de Venise dans son rapport publié aujourd’hui.

De même, la Commission de Venise a souligné que des élections législatives devaient se tenir le plus tôt possible afin de recentrer le Parlement, avant même la tenue du référendum.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here