Ennahdha rejette les accusations du Collectif de défense de Belaïd et Brahmi

0

Tunisie Tribune (Ennahdha) – « Le mouvement Ennahdha et son président Rached Ghannouchi sont innocents des accusations proférées par le Collectif de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi », a affirmé Zeineb Brahmi, présidente du bureau juridique du parti.

 » L’appareil secret est une affaire montée de toute pièces » , a-t-elle assuré. Elle s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue mercredi après-midi, au siège du mouvement Ennahdha, en réaction aux propos rapportés par les membres du collectif de défense à ce sujet.

Elle a réaffirmé que Ghannouchi n’a pas été informée de la décision d’interdiction de voyage, émise à son encontre. « Cette décision, qui a été annoncée sur le réseau social Facebook est purement politique », a-t-elle dénoncé.

Pour sa part, le porte-parole du parti, Imed Khemiri, a indiqué que la décision d’interdire Rached Ghannouchi de voyager a pour objectif de « justifier le coup d’Etat du 25 juillet ».

Pour Khemiri, les affaires montées de toutes pièces visaient nuire à des partis et personnalités politiques, et ce « dans le but de faire passer des mesures illégales et inconstitutionnelles ».

Le président de la République rencontre souvent les ministres de la Justice et de l’Intérieur pour excercer une mainmise sur la justice, a-t-il dit.

De son côte, Sami Triki, membre du bureau juridique d’Ennahdha, a nié les « accusations graves » portées contre Rached Ghannouchi. Le Collectif de défense de Belaïd et Brahmi soutient le « coup d’Etat » de Kaïs Saïed , a-t-il accusé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here