Suspension du boycott de la correction des examens des épreuves du baccalauréat

0

Tunisie Tribune (épreuves du baccalauréat) – Le secrétaire général adjoint de la Fédération générale de l’enseignement secondaire, Fakhri Smiti, a annoncé la suspension du boycott de la correction des examens des épreuves du baccalauréat.

« Des collègues ont été persécutés d’où l’annonce du boycott… Le ministre s’est engagé à leur rendre justice et à résoudre le problème… Il y a eu une enquête administrative et financière, mais qui n’a abouti à rien », a-t-il déclaré à la date du 1er juillet 2022 au micro de Mosaïque FM.

Fakhri Smiti est, également, revenu sur l’interdiction aux enseignants chargés de surveiller le déroulement des épreuves du baccalauréat d’être en possession d’un téléphone à l’intérieur des lycées. « Personnellement, je suis favorable à cette mesure. Nous en avons marre des fuites d’examens ! Néanmoins, le ministère connaît l’identité des responsables. Je soutiens cette décision à condition que le ministre de l’Education démissionne à la première fuite enregistrée. Il connaît les responsables… Le ministère de l’Education avait identifié des réseaux derrière de telles choses, mais n’a pas pris de décision ! », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le secrétaire général de la Fédération générale de l’enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, avait expliqué dans une déclaration médiatique du 30 mai 2022 que l’annonce du boycott résultait du conflit entre des enseignants. Par la suite, l’une des parties de ce conflit a été illégalement nommée directrice puis illégalement nommée illégalement chef de service au commissariat de l’Éducation à Tunis II pour ensuite prendre un congé maladie de longue durée. Entre-temps, elle aurait ordonné l’ouverture d’une enquête contre le reste des enseignants. Ils ont été convoqués par le conseil de discipline.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here