AMT : Le limogeage des 57 magistrats est un massacre judiciaire

0

Tunisie Tribune (AMT) – Dans un communiqué publié ce jeudi 2 juin 2022, l’Association des magistrats tunisiens (AMT) a réagi au limogeage de 57 juges décidé hier par décret présidentiel.

Selon l’AMT, le décret 35 de 2022 est nul et non avenu, car il représente une atteinte manifeste à la compétence exclusive du Conseil supérieur de la magistrature et une ingérence flagrante du président dans les prérogatives de l’autorité judiciaire.

Selon l’AMT, « C’est un massacre judiciaire opéré sous couvert de lutte contre la corruption », et qui intervient dans le cadre de la liquidation d’un certain nombre de juges du ministère public, dont le procureur général près la Cour d’appel de Tunis, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis et les juges d’instruction et de conseil qui ont tenu à appliquer la loi en toute impartialité refusant de se soumettre aux pressions quotidiennes et publiques du président de la République.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here