OMS – lutte antitabac : une stratégie pour contrer les méfaits du tabac

0

Tunisie Tribune (lutte antitabac)- Cette année, la Journée mondiale sans tabac, qui a été célébrée le 31 mai, a mis l’accent sur l’impact environnemental de l’industrie du tabac, notamment la destruction de quelque 600 millions d’arbres pour produire des cigarettes – outre ses effets sur la santé, puisque le tabac tue chaque année plus de huit millions de personnes.

C’est la raison pour laquelle, au début des années 2000, les pays membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), décidés à apporter une réponse à l’épidémie mondiale de tabagisme et à ses effets mortels, ont élaboré la Convention-cadre pour la lutte antitabac. Entré en vigueur en 2005, cet instrument, qui a pour finalité de « protéger les générations présentes et futures contre les effets dévastateurs sanitaires, sociaux, économiques et environnementaux », propose une stratégie pour réglementer le tabac.

Mais, contrairement à d’autres traités de lutte contre les drogues, la Convention-cadre se place dans une perspective de santé publique : à ce titre, elle défend des stratégies non seulement de réduction de l’offre, mais aussi de réduction de la demande. Concrètement, les pays qui ratifient la Convention-cadre s’engagent à adopter des mesures destinées – entre autres – à faire baisser la demande et à protéger la population contre l’exposition à la fumée du tabac dans les lieux de travail intérieurs, les transports publics, les lieux publics intérieurs et d’autres lieux publics.

Quel bilan tirer de l’entrée en vigueur de la Convention-cadre, voici dix-sept ans ? Adriana Blanco Marquizo, Cheffe du Secrétariat de la Convention-cadre – et par ailleurs médecin spécialisé dans la prévention des addictions chez l’enfant et l’adolescent – a répondu aux questions d’ONU Genève.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here