La flambée des prix et la faim menacent la stabilité de dizaines de pays

0

Tunisie Tribune (flambée des prix et la faim)- Les conflits, les conditions météorologiques extrêmes, les chocs économiques, les effets persistants de la Covid-19 et les conséquences de la guerre en Ukraine poussent des millions de personnes dans des pays du monde entier vers la pauvreté et la faim, alors que la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant menace la stabilité de dizaines de pays, selon un nouveau rapport publié par deux agences onusiennes.

Ce rapport sur « Les points chauds de la faim » (Hunger Hotspots) publié par l‘Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAMappelle à une action humanitaire urgente dans 20 « points chauds », où la faim aiguë devrait s’aggraver entre juin et septembre 2022, pour sauver des vies et des moyens de subsistance, et prévenir la famine.

Le rapport avertit que la guerre en Ukraine a exacerbé la hausse déjà constante des prix des denrées alimentaires et de l’énergie dans le monde, affectant la stabilité économique dans toutes les régions. Les effets devraient être particulièrement difficiles là où l’instabilité économique et la flambée des prix se combinent avec des baisses de la production alimentaire dues à des chocs climatiques tels que des sécheresses récurrentes ou des inondations.

« Nous sommes profondément préoccupés par les impacts combinés des crises qui se chevauchent et qui compromettent la capacité des personnes à produire et à accéder aux aliments, poussant des millions de personnes à des niveaux extrêmes d’insécurité alimentaire aiguë », a déclaré le Directeur général de la FAO, QU Dongyu. « Nous sommes engagés dans une course contre la montre pour aider les agriculteurs des pays les plus touchés, notamment à augmenter rapidement la production alimentaire potentielle et à renforcer leur résilience face aux défis ».

« Nous sommes confrontés à une violente tempête qui ne va pas seulement toucher les plus pauvres des pauvres – elle va également submerger des millions de familles qui jusqu’à présent, réussissaient à peine à garder la tête hors de l’eau », a averti le Directeur exécutif du PAM, David Beasley.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here