Sami Tahri : le projet de la Constitution ne garantit pas les équilibres entre les pouvoirs

0

Tunisie Tribune (projet de la Constitution) – Le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Sami Tahri, a déclaré que les révisions et les corrections faites par le président de la République sur le projet de la Constitution qui sera soumis au référendum le 25 juillet, n’a pas pris en considération le fond des réserves et remarques de la centrale syndicale.

Tahri a noté que le projet de la Constitution ne garantit pas les équilibres entre les pouvoirs et indique que le président est au-dessus de toute poursuite ou contrôle. Ceci ne fait que renforcer le pouvoir individuel, a-t-il estimé.

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT a assuré que la centrale syndicale campe sur sa position concernant le référendum. Cette position a été exprimée suite à une commission administrative et en présence d’experts en droit constitutionnel. L’UGTT, rappelons-le, a donné à ses adhérents la liberté de voter par oui ou non.

Notons aussi que l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a annoncé, hier lundi, que tous les participants à la campagne du référendum peuvent changer d’avis.

L’ISIE a donné cette possibilité suite à la publication du décret présidentiel numéro 607 de l’année 2022, promulgué le 8 juillet 2022 et qui concerne la correction d’erreurs dans le projet de la Constitution publié le 30 juin dernier au JORT.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here