PDL : le projet de la nouvelle Constitution menace la civilité de l’Etat

0

Tunisie Tribune (le projet de la nouvelle Constitution)- Le membre du bureau politique du PDL Ali Bejaoui a déclaré aujourd’hui que l’état d’exception instauré depuis le 25 juillet ne permet pas aux autorités de mettre en oeuvre un nombre de réformes.

Bejaoui a émis des réserves sur le projet de la nouvelle Constitution révélant qu’il porte atteinte aux bases du modèle social tunisien et menace la civilité de l’Etat.

L’intervenant a aussi déclaré aux médias que le président de la République aura de vastes prérogatives dénonçant l’absence de mécanismes permettant de contrôler ou destituer le Chef d’Etat durant ou après son mandat.

C’est une honte d’accepter un tel projet! ” a déclaré Bejaoui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here