Déchêts médicaux : la grève des professionnels engendrera l’accumulation de 25 tonnes quotidiennement

0

Tunisie Tribune (Déchêts médicaux) – La grève observée par les établissements de collecte, de transfert et de traitement des déchets médicaux dangereux, à partir d’aujourd’hui vendredi, engendrera l’accumulation d’environ 25 tonnes de déchets médicaux dangereux, a indiqué le porte parole de la chambre nationale des établissements de collecte, de transfert et de traitement des déchets médicaux dangereux, Walim Mardaessi.

Mardassi a rappelé, dans une déclaration à l’Agence TAP, que cette grève intervient entre autres pour revendiquer le paiement de leurs redevances estimées à une valeur de 4,8 MD auprès des établissements hospitaliers.

En effet, neuf sociétés sont quotidiennement actives dans le domaine de la collecte, le transfert et le traitement des déchets médicaux dangereux produits par les hôpitaux dont la capacité de stockage ne dépasse pas les 24 heures.

Mardassi a rappelé que dans le contexte de la pandémie de Covid-19 marqué par l’augmentation des quantités des déchets dangereux produites, les sociétés ont été sanctionnées par les services concernés dont l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED), à cause de l’augmentation de leurs capacités de stockage.

Il a fait remarquer, dans ce cadre, que l’accumulation de ce type de déchets ou le transfert dans des conditions qui ne respectent pas les normes sanitaires et sécuritaires aggravera davantage la situation sanitaire du pays vu les problématiques auxquelles font face les décharges.

Il convient de rappeler que la chambre a annoncé, le 5 juillet, la suspension de ses activités jusqu’à satisfaction de leurs revendications dont le paiement de leurs redevances estimées à une valeur de 4,8 MD auprès des établissements hospitaliers.

 » Le ministère de la Santé a été appelé, à plusieurs reprises, à payer ses redevances, sans aucun résultat et à annuler tous les procès d’infractions relatives aux quantités collectées depuis mars 2020 « , avait indiqué la même source dans un communiqué.

La chambre avait également appelé le ministère de l’environnement à satisfaire les revendications des professionnels du secteur dont permettre à toutes les entreprises du secteur de procéder à l’agrandissement nécessaire, de doubler leurs capacité et de stocker temporairement des quantités importantes de déchets issus de la pandémie de Covid.

TAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here