Balti au festival de Carthage

0

Tunisie Tribune (Balti) – La présence du rappeur Balti est sans aucun doute l’un des événements phares de la 56ème édition du festival de Carthage. Au sommet de sa carrière, le musicien s’est offert un Carthage multi-archi-comble, dimanche 31 juillet. Un public en or dominé par une assistance de jeunes notamment des enfants accompagnés de leurs parents qui réclamait debout à cor et à cri la  star incontestée de la scène musicale tunisienne.

A 22h00, ce n’est pas Balti qui apparait sur scène mais un autre chanteur adulé aussi par le public Kaffon. Balti a voulu rendre hommage à un ami et compagnon de route, qui s’est imposé ces dernières années avec des succès. Il entame sa prestation d’une demi-heure avec « Nheb Ngalaâ » et enchaine avec le célèbre « Houmani », que le public debout, téléphone allumé, reprend avec lui, suivi d’autres tubes à l’instar de « Tlaâ 3lina lil », « Jit Noûm », « Mahboula » « Sgaâ lil », « Chak Chak ». Lors du point de presse ayant suivi le spectacle, Balti a parlé de son amitié avec Kaffon qui a accepté de partager  avec lui son show avouant qu’il mérite un spectacle entier à lui seul.

Après avoir fait patienter ses fans avec les jeunes de la chorale de Sidi Sami et DJ Black, Balti  accompagné de ses musiciens dirigés par Mehdi Mouelhi, occupe la scène avec Zied Negro pour présenter un bouquet de ses plus beaux succès : « Ya houma », « Zaâma nahreg », « Chafouni zaouali », « Denya daouar », « Jay min rif » « Gharib aâlik » duo avec la chanteuse palestinienne Elyana, « Ya Hasra » , «Ya lili, ya lila » succès planétaire qu’il interprète avec Hamouda, « Nhib n3ich » et enfin son nouveau tube » Allo » classé au top des meilleures chansons de l’année 2022. Il n’a pas manqué de rendre hommage à sa mère décédée et à toutes les mères en clamant avec émotion un slam.

Le public, téléphone allumé, a mis de l’ambiance en chantant et dansant toutes générations confondues face à Balti qui ce soir-là a marqué d’une pierre blanche sa carrière. Une carrière fulgurante et ascendante due à un travail acharné et une détermination à la poursuivre avec zèle en creusant dans un fonds musical panaché.

De la bonne musique free style plaisante, agréable à écouter, les paroles faciles à retenir traitent des préoccupations des jeunes : la désespérance et  l’espoir, l’immigration clandestine et  l’exil, les parents et les amis, l’amour, l’amitié et la vie. Le chanteur de 42 ans a démarré sa carrière avec le Rap et puis tout le long de son parcours, il a su évoluer en proposant un style de musique spécifique avec lequel il a gagné  de plus en plus de fans qui apprécient ses refrains au goût du jour et adulent l’artiste qui parle leur langage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here